•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'examens obligatoires à l'école secondaire en Ontario cette année

Un élève prend des notes dans une salle de classe.

Les examens finaux sont optionnels au secondaire cette année en Ontario.

Photo : iStock

Radio-Canada

À cause de la COVID-19, les examens finaux au secondaire sont optionnels cette année en Ontario. Le ministre de l'Éducation explique qu'il ne « veut pas ajouter à l'anxiété » des élèves.

Le ministre Stephen Lecce ajoute qu'une dissertation ou d'autres formes d'évaluation sont tout aussi acceptables qu'un examen de fin de session, qui comptait par le passé pour 30 % de la note finale.

Nos enfants peuvent se sentir débordés en ce moment, souligne-t-il.

Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas carrément annulé les examens finaux partout dans la province, plutôt que de laisser la question à la discrétion des conseils scolaires? Le ministre Lecce répond qu'il voulait donner de la « flexibilité » aux écoles.

Il ajoute qu'il se fie au jugement professionnel de nos éducateurs.

Stephen Lecce en point de presse.

Le ministre ontarien de l'Éducation, Stephen Lecce

Photo : Radio-Canada

Une politique qui varie d'un conseil à l'autre

Le plus gros conseil scolaire au pays, le Toronto District School Board (TDSB), a déjà annoncé qu'il n'y aurait pas d'examens à la fin des deux premières sessions au secondaire, mais n'a pas encore pris de décision pour les deux autres semestres.

La note accordée aux élèves pour les deux premières sessions dépendra de leur travail en classe ou en ligne et d'évaluations ponctuelles, explique le porte-parole du Conseil, Ryan Bird. Ce dernier cite les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie et à la complexité d'avoir des examens à la fois en classe et pour les élèves qui suivent leur formation en ligne.

En revanche, le Conseil anglophone de district catholique de Toronto (TCDSB) a décidé de maintenir les examens finaux, qui continueront à compter pour 30 % de la note de chaque session.

Les conseils scolaires francophones ont aussi des politiques qui diffèrent de l'un à l'autre.

Par exemple, le Conseil public du Grand Nord de l'Ontario garde les examens finaux, alors que plusieurs conseils de la région d'Ottawa les ont éliminés, y compris le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO). Les examens seront remplacés par une option ou une combinaison des options suivantes : une activité pédagogique ou tout autre mode d’évaluation approprié au cours, indique le CEPEO.

C'est aussi le cas au Conseil catholique Providence, dans le Sud-Ouest de la province. La note finale pour les deux premiers quadrimestres sera basée sur les notes accumulées tout au long de chaque quadrimestre pour un total de 100 %, explique la porte-parole Lyne Cossette.

Au Conseil MonAvenir, la question est laissée à la discrétion des écoles et des enseignants. Le personnel enseignant, en collaboration avec la direction d’école, proposera diverses activités finales aux élèves pour leur permettre de démontrer leur apprentissage, par exemple, une activité, un projet, une dissertation ou de tout autre mode d’évaluation approprié au cours. Il est possible que l’enseignant décide d’avoir un examen comme évaluation finale aussi, mais ceci reste à leur discrétion, indique la porte-parole Virginie Oger.

De son côté, le Conseil Viamonde n'accordera que 10 % à l'évaluation finale. Chaque enseignante et enseignant détermine la manière appropriée dont celle-ci est à effectuer : activité, dissertation ou examen, ou une combinaison de plusieurs activités pour permettre aux élèves de démontrer leur apprentissage, explique la directrice des communications, Julie Vanghelder.

Quant aux tests provinciaux de l'Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE), le ministère de l'Éducation ne change pas de position. Ces tests sont annulés en 3e et en 6e années, mais ils sont maintenus pour les élèves de 9e.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !