•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiat Chrysler modernisera l'usine de Windsor pour de nouveaux véhicules

Une enseigne dans un stationnement vue à travers une clôture en métal.

Une nouvelle plateforme pour les véhicules hybrides et électriques sera bâtie à l'usine de Windsor.

Photo : CBC/Chris Ensing

Radio-Canada

Le président national du syndicat Unifor, Jerry Dias, a dévoilé les détails de l'entente de principe conclue avec Fiat Chrysler. Un nouveau véhicule sera construit dès 2024 à l'usine de Windsor.

L’entente de principe d'une durée de trois ans comprend un financement de 1,35 à 1,5 milliard de dollars pour l’usine de Windsor afin de créer une plateforme où les véhicules hybrides et électriques pourront être assemblés.

Un nouveau véhicule y sera construit dès 2024. 

Avec le nouvel investissement, Unifor estime qu’environ 2000 emplois seront créés. 425 travailleurs des 1500 qui ont été mis à pied lors de l'abolition du troisième quart de travail seront ainsi rappelés. Le président Jerry Dias estime qu'ils reviendront en poste à compter de 2023.

C'est un énorme engagement pour notre usine. C'est un énorme engagement pour nos membres. C'est un grand coup pour la communauté de Windsor.

Jerry Dias, président national, Unifor

Par ailleurs, Jerry Dias soutient aussi que trois produits dérivés seront construits à l’usine de Brampton au cours des prochaines années, et une centaine de travailleurs seront prochainement rappelés à l’usine de coulage d’Etobicoke, à Toronto.

Les détails de l’entente de principe seront présentés aux membres au cours du week-end lors de rencontres en ligne. Le vote de ratification se tiendra de dimanche à lundi, pendant 24 heures.

Un engagement attendu depuis des années

Malgré les bonnes nouvelles annoncées en conférence de presse, le travailleur Paul Lachance demeure sur ses gardes.

Il est à l'usine de Windsor depuis sept ans et souligne que la convention collective va venir à échéance avant même la date prévue de 2024 pour la production du nouveau véhicule.

J'espère que tout va bien aller, mais avec la COVID on n'est pas certain de ce qui va arriver, dit-il.

Un homme en entrevue.

Malgré l'entente, Paul Lachance n'est pas rassuré dans le contexte actuel de pandémie de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Un autre travailleur de l'usine, Denis Desaulnier, est quant à lui soulagé qu’une entente ait été conclue et que la grève ait été évitée.

Il souligne que la priorité pour garantir la vitalité de l'industrie automobile dans la région est de construire de nouveaux véhicules.

Nous avons besoin d’une nouvelle voiture qu’on va bâtir. Pour moi, c’est ça qui est le plus important, pour donner un avenir aux travailleurs plus jeunes.

Denis Desaulnier, travailleur à l’usine Fiat Chrysler de Windsor

En septembre, Ford a conclu une entente de principe avec Unifor comprenant un investissement de 1,95 milliard de dollars et la production de cinq modèles de véhicules électriques à l'usine d'Oakville.

Les gouvernements fédéral et de l'Ontario ont par la suite annoncé un investissement de 295 millions de dollars chacun pour transformer l'usine en banlieue de Toronto.

Selon John Holmes, professeur à l'Université Queen's spécialisé dans l'industrie automobile, l'entente conclue avec Fiat Chrysler semble similaire à celle négociée avec Ford précédemment, mais il croit malgré tout que celle de Ford était plus significative.

Ce sera intéressant de voir les résultats du vote de ratification. Beaucoup de choses ont été annoncées pour l'usine de Windsor, mais peu pour celle de Brampton.

John Holmes, professeur à l'Université Queen's

En ce qui concerne le financement gouvernemental, le professeur Holmes s'attend à ce qu'une annonce éventuelle suive pour Fiat Chrysler, comme cela a été le cas pour Ford récemment.

Au tour de GM

Après Ford et Fiat Chrysler, la dernière ronde de négociations aura lieu avec General Motors. Jerry Dias affirme qu’il est difficile de prédire ce qui en découlera, mais qu’il est enthousiaste à l'idée d’entamer le processus avec le constructeur automobile dès la semaine prochaine.

Nous avons un ordre du jour très audacieux devant nous, a-t-il affirmé en conférence de presse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !