•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bris d'égout à Sept-Îles : plusieurs milliers de dollars de travaux

La baie de Sept-Îles vue de la marina.

Les eaux usées sont déversées à environ 1500 pieds du bord dans la baie.

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

La réparation du bris sur la principale conduite d’égout de la Ville de Sept-Îles, qui cause un déversement des eaux usées dans la baie, coûtera entre 20 000 $ et 30 000 $ à la Municipalité.

Les coûts de la réparation et de l’entretien pour ce type d’infrastructure doivent être payés par la Ville, qui n’est pas assurée pour ce genre de travaux.

La Municipalité n'arrive toujours pas à déterminer les causes de ce bris. Les tuyaux, qui n'ont qu'une vingtaine d'années d'utilisation, ont normalement une durée de vie beaucoup plus longue, explique le directeur général de Sept-Îles, Patrick Gwilliam.

Ces tuyaux ont été installés en 1999 ou 2000, lors du plan d’assainissement des eaux. Des tuyaux en fontes de cette grosseur-là qui ne durent que 20 ans, c’est la première fois que ça nous arrive. Normalement, la durée de vie est de 60 à 100 ans.

Un homme en entrevue devant l'hôtel de ville.

Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La fuite a été signalée vers 17 h mercredi. Les travaux devraient se terminer dans la nuit de jeudi à vendredi puisque la Ville était à la recherche, jeudi, de certaines pièces manquantes.

En attendant, les eaux usées sont déversées à environ 460 mètres du bord dans la baie, à la hauteur de la rue Arnaud. Ce déversement constitue la marche à suivre selon le plan d’urgence dans une telle situation. Le ministère de l’Environnement a pris connaissance du plan hier soir, indique la Ville.

En réduisant la consommation, on espère laisser le moins d’empreinte possible dans la baie, précise M. Gwilliam.

Les résidents de la Municipalité ont aussi été invités à réduire leur consommation d'eau. Plusieurs pompes ont été fermées compte tenu de la situation. Si l’utilisation d’eau ne diminue pas, les Septiliens pourraient faire face à des refoulements d’égouts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !