•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service 211 bientôt accessible à tous les Canadiens

Casque d'écoute déposé sur un clavier d'ordinateur.

Casque d'écoute déposé sur un clavier d'ordinateur.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une aide financière fédérale versée à Centraide United Way Canada permettra d’offrir un accès au service d’assistance 211 aux citoyens de toutes les provinces et territoires.

Dans une annonce jeudi matin en compagnie du PDG de Centraide Canada, Dan Clement, le ministre fédéral du Développement social, Ahmed Hussen, a promis que tout le monde au Canada aura bientôt accès à ce service d'information et de référence gratuit et confidentiel qui dirige les gens vers les services de santé et les services sociaux au pays. Le tout accessible jour et nuit dans 150 langues.

En appelant le 211, les gens peuvent s'entretenir avec une personne qui leur posera des questions sur leur situation et leur suggérera ensuite des programmes ou des services susceptibles de les aider, explique Dan Clement.

Actuellement, le service 211 est offert en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et au Québec.

Considérant les difficultés que traversent actuellement les citoyens en raison de la pandémie, le gouvernement fédéral a entrepris d’étendre ce service à tous les territoires et provinces via le Fonds d’urgence pour l'appui communautaire.

D'un bout à l'autre du Canada, les services 211 ont vu une augmentation spectaculaire du nombre de personnes demandant de l'aide lors de la première vague. Globalement, les consultations téléphoniques et les visites aux sites web des services 211 existants ont augmenté de 31 % et de 45 % respectivement de mars à août, explique Ottawa dans un communiqué.

Le 211 n’est pas qu’un service téléphonique, on peut aussi le consulter par clavardage, sur Internet et par messagerie texte pour être dirigé confidentiellement vers les bonnes ressources et les bons services.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !