•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'examens finaux cette année pour les étudiants du secondaire à Ottawa

Un élève prend des notes dans une salle de classe.

Des conseils scolaires d'Ottawa délaissent les examens finaux pour les élèves du secondaire dans le contexte de la pandémie (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

Les conseils scolaires catholiques et publics d'Ottawa ont décidé d'annuler les examens de fin de session et de fin d'année pour le secondaire, afin d'alléger le stress des élèves et des enseignants dans le contexte de la pandémie.

Étant donné que les écoles secondaires du Conseil scolaire du district d'Ottawa-Carleton (OCDSB) ont adopté un modèle d'apprentissage hybride, les jours d'examen ont été retirés du calendrier pour prioriser l'enseignement en classe, a précisé dans un courriel à CBC un porte-parole du plus grand conseil scolaire de la ville.

Dans [les écoles de] l'OCDSB, les examens et les évaluations sommatives n'auront pas lieu pour l'année scolaire 2020-2021 et les notes finales seront basées uniquement sur les travaux de fin d'année, ajoute-t-on.

Dans le même ordre d'idée, le Conseil des écoles catholiques d'Ottawa (OCSB) a souligné qu'au lieu d'avoir un examen à la fin de chaque session, les élèves du secondaire seront plutôt évalués sur leurs travaux et un devoir final.

Dans une déclaration écrite à CBC, la porte-parole de l'OCSB, Sharlene Hunter, a expliqué que le devoir final – qui pourrait être une rédaction, une présentation ou toute autre tâche similaire – va démontrer une compréhension des attentes générales du cours.

Ces décisions ont été prises alors que l'Ontario a retiré l'exigence d'une évaluation équivalente à 30 % de la note à la fin de chaque session pour l'année en cours.

Le conseil scolaire a appris de la province plus tôt ce mois-ci qu'il avait le pouvoir discrétionnaire de déterminer comment évaluer ses élèves.

Une citation de :Sharlene Hunter, porte-parole de l'OCSB

Dans la foulée, les élèves francophones du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) n'auront pas, eux non plus, d'examens finaux cette année.

L'administration du CECCE a pris la décision d'annuler les examens au secondaire et que le rendement final de l'élève sera basé sur les évaluations sommatives du quadrimestre, a écrit le directeur de l'éducation, Réjean Sirois, dans une lettre envoyée aux parents le 1er octobre.

Cette décision a été prise, car l'administration est consciente que la livraison des curriculums est grandement affectée cette année avec les différents modèles d'horaire qui sont en place dans les écoles secondaires, ajoute-t-il.

De son côté, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) remplacera les journées prévues pour les examens par des journées d’enseignement ou d’évaluation.

En d’autres termes, il n’y aura pas d’examens d’une valeur de 30 % pour les élèves du secondaire, précise le CEPEO dans un courriel à Radio-Canada. Les examens seront remplacés par une option ou une combinaison des options suivantes : une activité pédagogique ou tout autre mode d’évaluation approprié au cours.

Des étudiants dans une classe.

L'OCSB précise que la tâche finale pourrait être sous forme de rédaction, de présentation ou de tâche similaire (archives).

Photo : iStock / monkeybusinessimages

La province a entendu le besoin de flexibilité

La porte-parole du ministre de l'Éducation de l'Ontario, Caitlin Clark, explique que la province a déterminé que les conseils scolaires avaient besoin de plus de flexibilité cette année pour l'évaluation des élèves.

Un domaine dans lequel nous avons entendu le besoin de flexibilité est le type d'évaluation que les enseignants pourraient utiliser pour déterminer les notes finales des élèves, y compris l'exigence d'une évaluation finale, a déclaré Mme Clark dans un courriel.

De son côté, Tasha Ausman, professeure en éducation à l'Université d'Ottawa et enseignante au secondaire au Conseil scolaire anglophone Western Québec (WQSB), ne pense pas que les examens soient le meilleur moyen d'évaluer ce que les élèves ont appris au cours de l'année scolaire.

Les tests ne sont pas les seules données que nous devons collecter auprès des étudiants, soutient-elle. Je pense que je reçois très rarement de nouvelles informations d'un examen final que je ne connaissais pas déjà sur l'élève.

Avec les informations de Sandra Abma de CBC et de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !