•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pharmaciens s'arment de 600 000 vaccins contre la grippe

Une femme se fait vacciner sur le bras gauche.

Les pharmaciens propriétaires du Québec bénéficient d’environ 600 000 doses de vaccins contre la grippe saisonnière.

Photo : Medicago

Félix Morrissette-Beaulieu

Pour la première fois, les pharmaciens du Québec participeront à l’effort de vaccination contre la grippe saisonnière. Ceux qui voudraient se faire vacciner par leur pharmacien risquent toutefois de devoir prendre leur mal en patience, principalement dans les grands centres comme Québec et Montréal.

Adopté en mars dernier, le projet de loi 31 autorise les pharmaciens à vacciner leurs clients. Près de 2000 d’entre eux ont d’ailleurs suivi une formation de 25 heures au cours des derniers mois pour offrir le service.

En prévision de la vague de vaccination contre l’influenza, les pharmaciens propriétaires du Québec bénéficient de plus de 600 000 doses. Leur association espère que ce sera assez, alors que les plages horaires trouvent preneur rapidement.

On anticipe la prochaine campagne pour l’influenza avec beaucoup de défis et beaucoup d’empressement parce qu’il y a un engouement dans la population pour la vaccination, explique le président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires du Québec, Benoit Morin.

Sur le terrain, les signaux sont déjà visibles. On a ouvert nos plages horaires de rendez-vous et en deux, trois jours, on a dû prendre 60 rendez-vous, on sent l’engouement, confirme Mélissa Béland, pharmacienne propriétaire chez Accès Pharma, à Saint-Romuald.

La pharmacienne de Lévis Mélissa Béland portant un masque durant la pandémie de COVID-19

La pharmacienne de Lévis Mélissa Béland

Photo : Radio-Canada

On a des signaux du terrain que les plages sont moins disponibles qu’elles étaient. Certains patients nous ont rapporté que les plages disponibles étaient au mois de janvier. La plupart des pharmaciens ont encore un peu de place.

Benoit Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires du Québec

De son côté, le CIUSSS de la Capitale-Nationale possède 115 400 vaccins à distribuer.

Limitations

Les mesures sanitaires limitent le nombre de clients en même temps. Chaque rendez-vous est d’environ 15 minutes, précise M. Morin, ajoutant que d’autres plages horaires et des doses pourraient être ajoutées par les pharmaciens, en collaboration avec la santé publique, si la demande est trop forte.

On a commandé le double de vaccins par rapport à l’année dernière. On sent que la demande est forte. Ça va peut-être prendre de la gymnastique un peu pour répondre à la demande en pharmacie, dépendamment des demandes qui sont faites dans le réseau public.

M. Benoit Morin prend la pose, avec ses lunettes et son veston.

Benoit Morin, président de l’Association des pharmaciens propriétaires du Québec.

Photo : Robert Geoffrion

On se croise les doigts, on se fait dire qu’on devrait recevoir nos vaccins sous peu, ajoute la pharmacienne Mélissa Béland.

En période de pandémie de COVID-19, la santé publique recommande particulièrement aux gens à risque, comme les personnes âgées et atteintes de problèmes de santé chroniques, de se faire vacciner contre la grippe saisonnière.

Autant au public qu’en pharmacie, la prise de rendez-vous est obligatoire cette année afin d’éviter les files d’attente. Il n’est pas recommandé de se rendre sur place pour obtenir une plage horaire.

Au CIUSSS, les réservations sont disponibles à partir du 19 octobre. Plusieurs pharmacies prennent déjà les réservations.

Gratuité pour les personnes à risque

Contrairement à l’Ontario, où plusieurs pharmaciens craignent de manquer de vaccins, le Québec n’offre pas la gratuité complète de la vaccination contre la grippe en pharmacie.

Ce n’est pas toute la province qui est éligible à la gratuité. Le nombre de vaccins nécessaire pour atteindre cette clientèle éligible est inférieur au besoin d’autres provinces où le programme est offert à tout le monde, explique Benoit Morin.

Au Québec, les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes de plus de 13semaines, les personnes de 75ans et plus, les aidants naturels et proches aidants, les résidents des CHSLD et ressources intermédiaires de même que les travailleurs de la santé sont admissibles à la gratuité.

Dans le réseau public, le vaccin est aussi gratuit pour ces clientèles. Il l’est aussi pour les personnes âgées entre 60 et 74 ans en bonne santé et les enfants de 6 à 23 mois, bien que le vaccin ne soit plus recommandé en raison des faibles risques de complication.

Pour les autres, les frais d’injection et la valeur du vaccin seront facturés, pour un montant d’environ 25 $.

Lieux de vaccination dans le réseau public de la Capitale-Nationale à partir du 1er novembre

  • Baie-Saint-Paul : Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul
  • La Malbaie : Centre des loisirs de Rivière-Malbaie
  • L'Isle-aux-Coudres : Salle municipale
  • Saint-Siméon : Centre culturel Raymond-Marie-Tremblay
  • Saint-Hilarion : Salle des loisirs
  • Baie-Sainte-Catherine : CLSC de Baie-Sainte-Catherine
  • Donnacona : Salle Donnallie
  • Saint-Marc-des-Carrières : Salle communautaire
  • Pont-Rouge : Club de golf Le Grand Portneuf
  • Saint-Raymond : Centre multifonctionnel Rolland-Dion
  • Saint-Ubalde : Salle paroissiale
  • Promenades Beauport
  • Hôtel Universel Québec Sainte-Foy
  • Club de golf de Lorette
  • Centre des loisirs Sainte-Anne-de-Beaupré

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !