•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boussole électorale : le gouvernement gère bien la pandémie, selon les répondants

Des étudiants portent un masque.

Alors que les Britanno-Colombiens se préparent à aller aux urnes, une majorité de répondants estime que le gouvernement a fait du bon travail dans la gestion de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La grande majorité des utilisateurs de la boussole électorale en Colombie-Britannique (Nouvelle fenêtre) sont satisfaits de la manière dont le gouvernement provincial gère la pandémie de COVID-19.

D’après les résultats, 31 % des répondants estiment que la gestion est bonne, et 56 % affirment qu’elle est très bonne. En s’attardant sur les intentions de vote des répondants, ce pourcentage augmente à 71 % chez les partisans du Nouveau Parti démocratique contre 38 % chez ceux du Parti libéral.

Dans tous les cas, près de 9 répondants britanno-colombiens sur 10 se disent satisfaits du travail du gouvernement.

Note sur la méthodologie

Les données se basent sur les réponses à la Boussole électorale de la Colombie-Britannique, créée par Vox Pop Labs, une équipe de politologues et de statisticiens qui se veut non partisane.

Il ne s’agit pas d’un sondage. Les répondants ne sont pas présélectionnés. Les réponses de 17 364 participants, collectées du 4 au 13 octobre 2020, ont été pondérées de manière à les rapprocher de celles d’un échantillon représentatif de la population réelle de la province, selon les données du recensement et d’autres estimations démographiques.

Les données ont été décortiquées et présentées selon l’âge des participants, leur sexe, leurs revenus, leur niveau d’éducation et leur intention de vote. Les résultats compilés dans ce premier rapport portent tous sur la réponse du gouvernement face à la pandémie de COVID-19.

La Boussole, c’est un outil par lequel on cherche à stimuler la discussion, à proposer un début de discussion. Notre objectif principal, ce n’est pas de faire des sondages d’intentions de vote, explique le scientifique de données principal du Vox Pop Labs, Justin Savoie.

Bannière du dossier réunissant la couverture électorale.

Appui massif au port du masque

Parmi les enjeux sur lesquels les participants ont été invités à se prononcer, le port du masque est de ceux qui ont recueilli un fort appui. La moitié d’entre eux se disent fortement en accord avec l'idée d’imposer son port dans tous les espaces publics de la province. La proportion monte à 75 % si l’on ajoute les personnes qui sont en accord avec la mesure.

Pour le moment, le port du masque est obligatoire seulement dans le transport en commun, dans les aéroports et dans certaines aires communes des établissements scolaires.

Comparativement à 2017, l’éducation et le logement ont pris du recul dans les priorités des utilisateurs de la Boussole au profit de l’économie, qui représente l’enjeu le plus important pour 22 % des répondants, et de la gestion de la pandémie, qui l'est pour 16 % d'entre eux.

On peut dire que les questions de l’éducation et du logement ont été mises, disons temporairement, un peu de côté et remplacées par la pandémie de COVID-19, explique Justin Savoie.

Lorsqu’il est question d’endettement pour faire face à la pandémie, les utilisateurs de la boussole électorale semblent divisés. Le tiers d’entre eux considèrent que le gouvernement pourrait délier un peu plus les cordons de la bourse, alors que le dernier tiers préfèrent plutôt que Victoria n’en fasse ni plus ni moins.

Montage photo des trois chefs portant des masques faciaux.

Les chefs des principaux partis aux élections provinciales : Sonia Furstenau, du Parti vert, John Horgan, du Nouveau Parti démocratique, et Andrew Wilkinson, du Parti libéral de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

L’une des promesses phares de la plateforme électorale libérale, soit l’abolition de la taxe de vente pendant un an, le temps de relancer l’économie, trouve un certain appui, mais spécifiquement chez les répondants ayant déjà l’intention de voter pour ce parti.

Chez les partisans du Nouveau Parti démocratique et du Parti vert, la question de la taxe de vente soulève un désaccord marqué chez la majorité des répondants. La polarisation dans les résultats en général n’a pas manqué de surprendre le Vox Pop Labs, qui en est à sa 35e boussole électorale.

Cette année, autant en Saskatchewan qu’en Colombie-Britannique, on a l’impression que c’est une polarisation un peu plus forte qu’à l’habitude.

Justin Savoie, scientifique de données

Un chef se démarque

Le chef du Nouveau Parti démocratique et premier ministre sortant, John Horgan, est considéré par la moitié des répondants comme étant le chef le plus efficace pour gérer la crise de la COVID-19 dans la province. Sans surprise, cette proportion varie lorsque les données sont réparties selon les intentions de vote.

Toute proportion gardée, un tiers des utilisateurs indique toutefois ne pas savoir lequel, entre John Horgan et Andrew Wilkinson, ferait un meilleur travail.

Un prochain rapport sortira sous peu et concernera les enjeux de la santé, de l’éducation et de l’environnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !