•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éviter le décrochage scolaire durant les cours à distance

Une élève assise devant deux ordinateurs et portant un casque suit des cours en ligne.

Pour certains élèves du secondaire, les cours à distance constituent un problème.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

Radio-Canada

Il est possible de gérer l’école à distance et de minimiser les risques de décrochage scolaire pendant la pandémie, selon un professeur, Pierre Poulin.

La normalité de l'école est bouleversée en raison de la COVID-19.

Des éclosions à l'école font en sorte que des groupes complets reçoivent de l'enseignement à distance, que des enfants immunodéprimés doivent rester à la maison pour suivre leurs cours, ou encore que des élèves du secondaire sont à l'école une journée sur deux, et le reste du temps, reçoivent eux aussi un enseignement à distance.

Quel sera l’effet à long terme de ces nouvelles mesures sur les jeunes?

Pierre Poulin, chargé de cours à l'Université d’Ottawa et à l'Université de Sherbrooke, travaille sur un programme hybride qui allie les cours à distance et les cours en personne. Il estime que la technologie peut avoir de bons côtés.

Depuis l’apparition des nouvelles plateformes numériques, Pierre Poulin commençait déjà à initier ses élèves de 5e année aux nouvelles technologies. Une volonté qui s’est vite transformée en nécessité lorsque les écoles ont fermé en mars dernier. Grâce à ces nouvelles mesures d’apprentissage, ses élèves ont pu finir l’année scolaire.

Lorsque les élèves sont à la maison, il n’y a pas de distraction entre eux, car ils sont tranquilles chez eux, explique-t-il.

Par ailleurs, il constate avec les cours à distance que certains élèves sont plus à l'aise pour s’exprimer et exposer leurs idées et que les travaux à remettre sont mieux faits et plus rapidement.

Avec les cours en ligne, certains élèves se sont mis à briller, alors qu’en classe ils étaient plus réservés.

Pierre Poulin, chargé de cours, Université d’Ottawa et Université de Sherbrooke

Dans ce contexte, les parents détiennent un rôle majeur, selon le professeur.

Il doit y avoir une vraie conversation entre les parents et le professeur. Les parents doivent être tenus informés sur ce qui est fait en classe, les évaluations et les tâches à accomplir. Pourquoi ne pas utiliser la technique des post-it sur le frigo? Il faut avoir recours à un langage simple à la maison, afin de rassurer les élèves, affirme-t-il.

Une rétroaction parents-profs importante

Cette collaboration est très importante pour que les parents restent informés sur les travaux à faire.

On prépare les élèves à suivre les cours en ligne, mais on invite également les parents à suivre le même cheminement.

Toutefois, le professeur constate que, selon l’âge de l'élève, si ce dernier manque d'intérêt en classe, il ne sera pas plus intéressé avec les cours en ligne.

Un adolescent écrit dans un cahier, son père à ses côtés.

Le rôle des parents est primordial pour éviter le décrochage scolaire en temps de pandémie.

Photo : iStock

Le professeur doit changer sa façon d’enseigner. Les leçons doivent être plus courtes, et les explications, réduites. Il existe plusieurs façons de rendre ça intéressant pour motiver l'élève.

Pierre Poulin, chargé de cours, Université d’Ottawa et Université de Sherbrooke

Il faut offrir aux élèves des choix et des tâches, notamment dans la présentation des travaux. En utilisant d’autres technologies, on réduit le temps des leçons et on favorise l’utilisation de tout ce matériel technologique qui ne demande qu'à être exploité intelligemment, conclut Pierre Poulin.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !