•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de T.-N.-L. détaille son plan pour les services de garde à 25 $ par jour

Ce programme destiné aux parents représente la plus importante promesse électorale du nouveau premier ministre, Andrew Furey.

Andrew Furey.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a expliqué les détails de son plan pour réduire le coût des services de garde, mercredi, à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador subventionnera davantage les garderies réglementées pour remplir une promesse électorale et faire diminuer le coût des services de garde à 25 $ par jour.

À la garderie New Dimensions, à Saint-Jean, où le gouvernement a présenté son plan, mercredi, les parents paient actuellement entre 30 $ et 44 $ la journée, par enfant. La présidente du conseil d'administration de la garderie, Jan Adams, note que le nouveau financement aura une incidence majeure chez les familles — surtout celles avec plusieurs enfants.

Ça va aider les parents énormément [...] De voir les frais diminuer à 25 $ la journée, pour tous les enfants, c’est formidable pour les parents.

Jan Adams, présidente du CA, garderie New Dimensions

Les changements entreront en vigueur le 1er janvier prochain et coûteront entre 12 et 15 millions de dollars à la province. Ils ne touchent que les garderies réglementées — c’est-à-dire les centres certifiés par le gouvernement. Pour une première fois, les fournisseurs réglementés qui offrent des services de garde en milieu familial pourront recevoir un financement pour faire diminuer leurs coûts.

Les frais existants ne changeront pas pour les parents qui reçoivent déjà une subvention directement du gouvernement pour couvrir ou réduire le coût des services de garde.

Jan Adams devant un micro.

Jan Adams, présidente du C. A. de la garderie New Directions, à Saint-Jean (T.-N.-L.), croit que les changements auront une incidence majeure chez les familles.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le ministre de l’Éducation, Tom Osborne, admet que la province a toujours du chemin à faire pour améliorer l’accès aux garderies. Mais les changements détaillés mercredi ne représentent qu’un premier pas vers un système plus abordable, souligne le premier ministre, Andrew Furey.

À l’heure actuelle, il n’y a qu'environ 8000 places aux garderies réglementées à Terre-Neuve-et-Labrador. Environ 20 000 jeunes ont l’âge pour assister aux services de garde.

Une réorientation massive du système réclamée

Gillian Pearson, fondatrice du groupe Parents for Affordable Childcare, note que beaucoup de services de garde n’ont pas une certification provinciale, mais que ces garderies ne sont pas nécessairement de mauvaise qualité. Dans bien des cas, ils auraient besoin de rénovations majeures pour satisfaire aux exigences strictes du gouvernement, explique-t-elle.

Elle ajoute que certaines garderies qui suivent la réglementation provinciale ne reçoivent pas certaines subventions du gouvernement à cause des règles strictes qu’elles doivent suivre en acceptant l’argent.

Mme Pearson accueille l’annonce de mercredi, mais soutient que la province devrait procéder à une réorientation massive du système de subvention des garderies pour améliorer l’efficacité et créer plus de places. Elle souligne que l'accès des services d'un point de vue monétaire n’est qu’un des problèmes auxquels les parents font face.

C’est possible d’avoir de la difficulté à payer les services de garde, mais c’est aussi bien possible d’avoir de la difficulté à avoir accès aux services de garde, croit-elle, en citant certaines régions, comme l'ouest du Labrador, où il existe une importante demande pour ces services, ce qui a fait augmenter les coûts.

Une promesse électorale importante

Les services de garde à 25 $ par jour étaient la plus importante promesse électorale du premier ministre Andrew Furey, qui soutient que le nouveau programme vise à permettre à plus de parents d'avoir accès au marché du travail.

L’annonce survient quelques semaines après le discours du Trône du gouvernement fédéral, qui a promis d’investir dans un programme de services de garde à l’échelle nationale. M. Furey espère qu’un financement d’Ottawa puisse éventuellement venir renforcer les garderies terre-neuviennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !