•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tendre photo d'une tigresse remporte le prix de la photo animalière de 2020

Le photographe Sergey Gorshkov a mis 11 mois pour prendre ce cliché d’une tigresse de Sibérie.

Une tigresse de Sibérie étreint le tronc d'un arbre.

La photographie « L'étreinte », de Sergey Gorshkov

Photo : Sergey Gorshkov

Radio-Canada

La photo L’étreinte, réalisée par le photographe russe Sergey Gorshkov, a décroché mardi le prestigieux prix britannique de photographie animalière Wildlife Photographer 2020.

Sergey Gorshkov a mis 11 mois pour prendre ce cliché d’une tigresse de Sibérie. Pour y parvenir, il a laissé dans la forêt des appareils photo qui s'actionnent automatiquement. 

Aussi appelé tigre de l’Amour, le tigre de Sibérie avait presque disparu lorsque les Russes ont décidé de contribuer à la survie de cette espèce durant les années 2000. Si ces fauves restent menacés, leur nombre atteint désormais plus de 560 spécimens. 

Dans la catégorie jeunesse, le prix a été décerné à la Finlandaise Liina Heikkinen pour sa photo intitulée Le renard qui a eu l’oie

Un renard a des plumes dans la gueule.

La jeune photographe Liina Heikkinen a pris ce cliché intitulé « Le renard qui a eu l’oie ».

Photo : Liina Heikkinen

Cette adolescente, qui a commencé la photographie à l’âge de 8 ans, a passé une journée avec son père près de Helsinki, en Finlande, pour observer des renards venant nourrir leurs petits afin de prendre ce cliché.

Environ 49 000 photographies étaient en compétition cette année. Dans la catégorie des portraits, c'est le photographe danois Mogens Trolle qui a été récompensé pour sa photo d'un singe, intitulée La pose

Les prix Wildlife Photographer 2020 ont été remis virtuellement mardi, à Londres, par la duchesse de Cambridge. Ce concours, qui réunit la crème de la crème mondiale de la photographie animalière, est organisé par le Natural History Museum de Londres. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !