•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une voiture électrique 100 % canadienne bientôt dévoilée à Windsor

Un véhicule électrique.

Le véhicule électrique 100 % canadien, appelé Project Arrow, devrait voir son premier prototype physique être dévoilé en 2022.

Photo : Soumis par APMA

Radio-Canada

L’Association des fabricants de pièces automobiles (APMA) annonce mercredi qu’elle s'apprête à dévoiler au début de 2021 le premier modèle de véhicule électrique 100 % produit au Canada, espérant que celui-ci sera le moteur d’avenir du secteur automobile national.

Baptisé Project Arrow, le modèle sera d’abord présenté à l’aide d’un programme de réalité virtuelle développé par le studio de réalité virtuelle CAVE, situé à Windsor-Essex.

C’est à l’Institut universitaire de technologie de l'Ontario , à Oshawa, que revient la tâche d’en construire un premier prototype.

Ce projet rassemblera les meilleures entreprises canadiennes des technologies légères, connectées et autonomes, de la propulsion électrique et des carburants alternatifs, peut-on lire dans le communiqué de presse.

Mardi, l'APMA annonce que le lauréat du concept visuel du véhicule est une équipe de l'École de design industriel de l'Université Carleton à Ottawa. L'équipe a devancé 25 autres candidats à travers le Canada.

Maintenant qu'un design a été sélectionné, Project Arrow va passer à la phase d'ingénierie.

L'intérieur d'un véhicule électrique.

L'intérieur du véhicule électrique de Project Arrow.

Photo : Soumis par APMA

Le développement de la technologie de réalité virtuelle de CAVE devra permettre aux experts du secteur de l'approvisionnement automobile et des établissements d'enseignement supérieur du Canada d’effectuer des tests en temps réel et de s'assurer que les normes de sécurité soient respectées.

La réalité virtuelle CAVE est un atout considérable pour notre communauté et des partenariats comme celui-ci montrent que Windsor-Essex est la plaque tournante de l'automobile au Canada, affirme Stephen MacKenzie, président de la Société de développement économique de Windsor-Essex, dans un communiqué de presse.

Windsor, point névralgique du projet

Les pièces du véhicule pourraient toutes provenir du Canada, selon le président de l'APMA, Flavio Volpe, qui ajoute qu'environ un tiers des pièces de Project Arrow pourraient provenir directement de Windsor.

Windsor est le cœur battant du secteur automobile canadien, je ne vois pas de meilleur endroit pour les premiers pas de Project Arrow, explique M. Volpe dans le communiqué.

M. Volpe affirme que Project Arrow permet à Windsor de participer à l'appel du gouvernement pour une économie sans émission de carbone d'ici 2050.

La version réalité virtuelle du projet est prévue au début de 2021, déclare M. Volpe, ajoutant que le prototype physique devrait être prêt pour 2022.

Un véhicule qui ne retrouvera pas dans les salles de montre

Bien que le véhicule au fini léché puisse attirer une clientèle, il y a malheureusement peu de chances qu'on le voie sur les routes.

Selon Raymond Leurry, président du Conseil des véhicules électriques d’Ottawa, Project Arrow est un concept intéressant, mais qui ne se retrouvera pas sur le marché.

Il n’y a pas de constructeur majeur derrière ce véhicule, c’est donc dire que ce véhicule ne se retrouvera pas à être construit et distribué, croit-il.

Il s’agit plutôt d’une opportunité de montrer le savoir-faire canadien de fabriquer les composantes nécessaires pour s’ajuster au virage attendu du marché des voitures vers l’électrique.

Une citation de :Raymond Leurry, président du conseil des véhicules électriques d’Ottawa.

M. Leurry ajoute que les véhicules électriques sont appelés à prendre beaucoup plus de place sur le marché selon les prédictions de son organisme et que les fabricants d’automobiles canadiens devront être prêts à faire face à ce changement.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !