•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fenêtre sur les arts : balado, cinéma vert, littérature et arts visuels

Montage graphique de formes abstraites avec, en arrière-plan, une photo d'artiste en noir et blanc.

Fenêtre sur les arts

Photo : Radio-Canada / Photo de Xavier Inchauspe

Radio-Canada

La saison des couleurs tire à sa fin. Un temps idéal pour découvrir un nouvel album, un film, ou dévorer un bouquin dans la douceur de son chez-soi. Tous les vendredis, l'équipe des arts d'ICI Québec propose son buffet de suggestions culturelles. Place à la découverte!


Le 11e festival Québec en toutes lettres

L'affiche de Québec en toutes lettres.

300 artistes participeront à l'édition 2020 de « Québec en toutes lettres ».

Photo : Radio-Canada

Le festival Québec en toutes lettres s'adapte en ligne et demeure aussi rassembleur. Les amoureux de la littérature seront donc servis, au cours des prochains jours, et plongeront dans l’univers d’autrices et d’auteurs à travers des discussions animées.

Parmi les rendez-vous prévus entre le 15 et 25 octobre, il y a la toute première Grande traversée poétique. L'événement réunira plus de 200 poètes du Québec, du Canada et de l'international, dans un véritable marathon de lectures de poésie pendant près de 12 heures.

De son côté, l'auteur David Goudreault, entouré de ses complices, offrira une lecture-spectacle de son roman Ta mort à moi.

L'espace public, quant à lui, ne sera pas en reste avec Ceci n'est pas une pub, qui se dévoilera dans sept quartiers de la ville.

On a invité plus d'une cinquantaine d'auteurs à produire des textes en lien avec le thème de la 11e édition du festival Des mots comme des visages. Ces textes-là sont diffusés à l'extérieur, à différents endroits et sous différentes formes, explique Anthony Charbonneau Grenier, adjoint à la direction artistique et à la programmation de Québec en toutes lettres).

Toujours dans les rues de la ville, des postières et postiers du festival sillonneront les quartiers pour livrer à vos portes des cartes postales poétiques.

Ce sont plus de 300 artistes d'ici et d'ailleurs qui participent à cette édition inédite de Québec en toutes lettres. Bon festival!

Claudia Genel


Les Colis d'art du Musée ambulant

Une tente gonflée avec l'inscription Musée ambulant

Le Musée ambulant

Photo : Radio-Canada / Martine Côté

Le Musée ambulant créé des ponts depuis trois ans entre l'art et le grand public. Cet organisme culturel nomade, basé à Québec, mais oeuvrant partout dans la province, propose ces jours-ci l'initiative Colis d'art. Il s'agit d'un tout nouveau projet ayant pour but de permettre aux Québécois de découvrir et de collectionner des oeuvres professionnelles.

Pour participer à Colis d'art, il faut tout simplement s'inscrire sur le site de La Ruche. Vous recevrez ainsi cinq boîtes durant l'année. Chacune d'entre elles contiendra une oeuvre d'art numérotée et un ensemble d'outils vous permettant de pratiquer cette technique. Par exemple, le premier Colis d'art contiendra une sérigraphie de l'artiste Marie-France Tremblay, ainsi que du matériel pour explorer cette discipline.

L'abonnement annuel coûte 300 $ taxes incluses.

Anne-Josée Cameron


Le balado Pour en finir avec Octobre?

Montage de l'affiche, où l'on voit un poing fermé, juxtaposé sur une main ouverte.

L'affiche promotionnelle du balado «Pour en finir avec Octobre?»

Photo : Courtoisie Pour en finir avec Octobre?

Dans la continuité du Moulin à Paroles et 50 ans après les événements d’Octobre 70, la metteure en scène Brigitte Haentjens et le comédien Sébastien Ricard reviennent aux fondements de cet événement pour mieux penser la société québécoise aujourd'hui. Ils cherchent en outre ce qui, de cette crise, perdure, résonne, et nous définit encore.

Une création originale, tant dans son propos que dans sa forme, avec des documents d'archives et des témoignages de ceux qui ont vécu ce moment marquant de notre histoire.

Ce balado est disponible dès le 16 octobre et sera décliné en 8 épisodes — diffusés par laScène nationale du son (Nouvelle fenêtre) et La Fabrique culturelle — et culminera dans un 9e épisode enregistré en direct, le 24 octobre, au Diamant.

Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard, accompagnés de complices artistiques et d'étudiants et étudiantes du Conservatoire d’art dramatique de Québec, interrogeront ce qui vibre encore d’Octobre 70 aujourd’hui et ici.

Sortie du balado (épisodes 1 à 8) : du 16 au 23 octobre 2020

Épisode en direct du Diamant (épisode 9) : 24 octobre 2020

Patricia Tadros


The Great Green Wall à Ciné Vert

Un barrage fait en terre

Le film «The Great Green Wall», de Jared P. Scott, sera le premier long métrage présenté en 2020.

Photo : courtoisie: festival Ciné Vert / Crédit : The Great Green Wall, Jared P. Scott

Le festival de films sur l’environnement Ciné Vert sera présenté gratuitement en ligne jusqu’en mars prochain. Ainsi, cinq longs métrages documentaires paraîtront sur la plateforme Tënk.ca, qui offrira également des rendez-vous en marge des projections, telles que des discussions avec les cinéastes et des expositions.

Le premier film de la cuvée 2020 sera diffusé le mardi 20 octobre, à 19 h. The Great Green Wall, de Jared P. Scott, sera suivi le jeudi 22 octobre, sur la page Facebook de Ciné Vert, d’un panel de discussion en compagnie de plusieurs intervenants, dont Simon Côté, coordonnateur général de l’organisme québécois Arbre-Évolution.

Ce festival, qui nous invite à se questionner sur différents enjeux liés à l’environnement, notamment au rôle des citoyens dans la transition écologique, en est à sa deuxième édition en ligne.

Valérie Cloutier


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !