•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto dévoile un plan pour une ville plus équitable

La mairie de Toronto.

La place Nathan Phillips et l'hôtel de ville de Toronto.

Photo : getty images/istockphoto / Leo Patrizi

Radio-Canada

Les fonctionnaires municipaux ont publié 83 recommandations pour faire de Toronto une métropole plus inclusive et prospère, alors qu’elle continue de lutter contre la pandémie. 

Les effets disproportionnés que la COVID-19 a eus sur les communautés racialisées, autochtones et sur les groupes en quête d’équité ont creusé les inégalités qui existaient déjà entre les résidents, les quartiers et les communautés à travers notre ville, remarque le directeur général de la Ville, Chris Murray.

Il souligne que les industries du divertissement, de la distribution et des transports ont été particulièrement affectées par la pandémie. Il faut garder en tête quelles sont les personnes qui sont touchées, souligne-t-il.

Chris Murray en entrevue.

Chris Murray, directeur général de Toronto.

Photo : CBC News

Le plan inclut des recommandations pour lutter contre le racisme systémique, comme changer les pratiques d’embauche de la Ville et créer des programmes de formation et des stages pour aider les groupes racialisés à trouver des emplois.

Le secteur de la santé fait aussi l’objet de plusieurs recommandations, parmi lesquelles l'augmentation du dépistage de la COVID-19 dans les quartiers prioritaires et la collecte de données sur l’absentéisme au travail et à l’école.

Les services aux démunis sont aussi mis de l’avant avec des projets de programmes pour la sécurité alimentaire et l’accélération de la création de logements sociaux.

Les fonctionnaires municipaux proposent aussi d’étendre des programmes comme CaféTo et ActiveTO, en plus de chercher à augmenter l’usage des parcs durant l’hiver.

Contraintes budgétaires

Le plan ne précise pas combien coûterait la mise en place de toutes les recommandations, alors que la Ville fait face à un manque à gagner de plus de 673 millions de dollars pour l’année 2020.

Toronto espère pouvoir encore compter sur l’aide de la province et du fédéral pour combler les manques à gagner anticipés pour 2020 et 2021.

Nous avons besoin de soutien, sinon nous serons obligés d’étudier des coupes dans les services, admet Chris Murray.

Il ajoute que la Ville n’a obtenu aucun engagement financier de la part des autres paliers de gouvernement pour 2021.

Le plan des fonctionnaires municipaux sera discuté lors de la prochaine réunion du comité exécutif de la Ville mercredi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !