•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importante éclosion de COVID-19 à la Ferme des Voltigeurs à Drummondville

La devanture de l'entreprise la Ferme des Voltigeurs à Drummondville.

Plus de 30 employés sont atteints de la COVID-19 à l'entreprise la Ferme des Voltigeurs.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Alors que la région du Centre-du-Québec passera en zone rouge vendredi, la Ferme des Voltigeurs, située à Drummondville, confirme une éclosion dans son établissement. En tout, 34 personnes ont reçu un résultat positif à la COVID-19 sur un total de 200 employés.

Des personnes infectées, 32 sont des employés et deux autres sont des sous-traitants.

Un dépistage massif a été effectué pour tous les employés de l’usine la semaine dernière.

Le premier cas de COVID-19 est apparu il y a un mois, selon le directeur des opérations et de la commercialisation, Georges Junior Martel.

C'est comme une traînée de poudre. L'enquête de la santé publique, sans avoir tous les détails, le principal pour eux, c'est de stopper l'état des choses, ce n'est pas de trouver des coupables. [...] C'est ce qui est le plus sournois dans cette maladie-là, c'est qu'on ne le voit pas [le virus], on ne le touche pas, ça n'a pas de couleur, on ne sait pas il est où, exprime M. Martel.

En ce moment, en plus des personnes infectées, six autres sont isolées par mesure préventive puisqu’elles auraient été en contact étroit avec les employés qui ont reçu un résultat positif.

Les 40 employés ont tous été retirés de la chaîne de travail.

C'est le même secteur d'activités qu'Olymel, on est dans un abattoir avec les mêmes facteurs de risques. Les mesures sont en place. Olymel a été un bel apprentissage pour nous. La gestion que nous avons mise en place pour l'éclosion d'Olymel nous permet d'être confiant de pouvoir l'appliquer pour la Ferme des Voltigeurs. Nos équipes sont en place et nous avons une belle collaboration également, précise la directrice de la santé publique en Mauricie et Centre-du-Québec, Marie-Josée Godi.

L’entreprise spécialisée dans l’élevage, l’abattage et la transformation de la volaille ne se voit pas dans l’obligation de fermer ses portes, mais précise que, dans les prochains jours, il est possible que certains produits ne soient pas disponibles.

Toutes les boutiques demeurent ouvertes à l’exception de celle située directement à la ferme sur le boulevard Foucault en raison du manque de personnel.

Dans un communiqué, l’entreprise précise que la consommation de l’ensemble de ses produits demeure sécuritaire.

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !