•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les centres d’entraînement ferment leurs portes : retour aux options virtuelles

Des poids sur une barre dans une salle d'entraînement.

Des alternatives virtuelles ont été développées lors de la première fermeture, au printemps dernier.

Photo : Getty Images/iStock/kzlmax

Les centres d’entraînement ont accueilli, mardi, leurs derniers membres avant au moins deux semaines. Ils sont contraints de fermer leurs portes en raison du passage en zone rouge.

Plusieurs vont donc offrir à nouveau des options virtuelles aux adeptes du conditionnement physique. Entraînements en direct sur les réseaux sociaux, livres d’exercices à faire à la maison, trucs pour rester actif… les options sont nombreuses.

Elles ont été développées lors de la première fermeture, au printemps dernier. Contrairement à la dernière fois, les propriétaires ont eu le temps de préparer la transition avec leur clientèle en raison du préavis de quelques jours.

Ça nous a permis de discuter avec nos clients et de dire c'est quoi notre offre virtuelle. Justement, c'est que la dernière fois il a fallu être très actif sur les réseaux sociaux, les courriels, pour les rejoindre. Là, on a pu leur dire ici en vrai

Laurie Bellerive, propriétaire du Centre athlétique TR

Le studio Yoga 3, situé au centre-ville de Trois-Rivières, offrira des cours en ligne à ses membres qui pourront y participer en direct ou en différé.

On a la classe en direct que les gens peuvent suivre à l'heure précise, on a choisi les classes du soir. Mais la vidéo, après le cours en direct, la vidéo est envoyée à tous les gens qui sont inscrits et ils peuvent la faire jusqu'à 24 heures après, assure le propriétaire David René.

Une fermeture inconcevable

Malgré tout, ces changements ne font pas l’affaire de tous. Plusieurs clients rencontrés dans un centre d’entraînement auraient préféré que l’établissement qu’ils fréquentent demeure ouvert.

J'ai un vélo et j'ai des petits poids, mais je trouve ça inconcevable de voir qu'on ferme les salles de gym. C'est inadmissible, lance un homme. Un autre renchérit que l’entraînement à la maison, jamais, jamais, ça va compenser ce qu'on peut avoir ici.

Les centres d’entraînement seront fermés au moins jusqu’au 28 octobre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !