•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Pas question de fermer les écoles en zones orange », dit Cardy

Le ministre de l'Éducation, Dominic Cardy, le 12 octobre 2020.

Le ministre de l'Éducation, Dominic Cardy, le 12 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quatre écoles du Nouveau-Brunswick ont confirmé des cas de COVID-19 depuis jeudi et trois autres ont signalé des expositions potentielles au virus, mais le ministre de l'Éducation refuse d'envisager leur fermeture pour l'instant.

Au retour de l’Action de grâce mardi, le ministre Dominic Cardy a insisté sur l’importance de continuer l’éducation de nos jeunes malgré la COVID-19.

On va mettre en avant la sécurité de tous les élèves et le personnel, mais, le but est que les écoles restent ouvertes, a-t-il dit.

La COVID-19 a été confirmée à l’école secondaire anglophone Sugarloaf de Campbellton jeudi, à l’école primaire francophone Académie Notre-Dame de Dalhousie samedi, à l’école primaire anglophone L. E. Reinsborough de Dalhousie dimanche ainsi qu’à l’école secondaire anglophone de Dalhousie lundi.

L'école se trouve sur une colline près de la côte.

L'école secondaire anglophone Dalhousie Regional High School a confirmé la COVID-19 chez une personne qui fréquente l'établissement.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Trois autres écoles, toutes à Campbellton, sont en mode alerte après avoir été informées d’une potentielle exposition au virus. Il s’agit de l’école intermédiaire anglophone de Campbellton, de l’école primaire anglophone Lord Beaverbrook et de l’école primaire anglophone Campbellton Learning Centre.

Inquiétude chez les parents

Plusieurs parents de cette région du nord de la province sont inquiets, se demandant quels sont les critères du ministère de l’Éducation pour décréter la fermeture des écoles. Cette inquiétude se reflètent d’ailleurs dans l’augmentation du taux d’absentéisme, selon les données du District scolaire francophone Nord-Est.

On a beaucoup de parents qui ont décidé de garder leurs enfants à la maison. C’est à voir si ces parents vont les garder pour une période de temps prolongée ou pas, a indiqué Marc Pelletier, directeur général du district.

Cette situation entraîne aussi de l’absentéisme chez les enseignants, qui sont déjà aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre.

Est-ce qu’on a assez de suppléants pour couvrir tout ce monde-là? On avait une pénurie avant la COVID. Donc cette COVID-là a seulement amplifié le problème de suppléance dans toutes les écoles du Nouveau-Brunswick, a affirmé Gérald Arseneault, président de l'Association des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick.

Un plan d’intervention a été mis en place dans les écoles primaires et intermédiaires comptant chacune un cas confirmé de COVID-19. Aux écoles secondaires de Dalhousie et de Campbellton, l’apprentissage se poursuit à la maison mercredi.

Dans les écoles où des expositions potentielles ont été signalées, aucun changement au programme d’éducation n’est prévu.

Avec les informations de Nicolas Steinbach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !