•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jimmy Larouche dans les étoiles

Un ciel étoilé et des arbres pendant la nuit.

Jimmy Larouche et Stéphane Simard recherchent les plus beaux ciels étoilés du Québec.

Photo : Gary Colwell

Julie Larouche

Le réalisateur originaire d’Alma Jimmy Larouche mène un tout nouveau projet. Il s’apprête à boucler le tournage d’une série documentaire intitulée Chasseurs d’étoiles, dont la diffusion est prévue cet hiver à l’antenne d’Ici Explora.

En compagnie de l’astrophotographe Stéphane Simard, il parcourt la province à la recherche de ses plus beaux ciels étoilés.

« L’an dernier, j’ai fait un documentaire pour le 125e anniversaire de la municipalité de Larouche. Sur le comité de sélection, il y avait un individu assez persistant qui tenait à me montrer les images de drones et d’étoiles qu’il faisait. Il s’appelle Stéphane Simard. Quand j’ai vu ce qu’il faisait, ça m’a jeté à terre », raconte Jimmy Larouche.

Un tournage qui vient avec une bonne dose de magie, mais qui comporte aussi son lot de défis, selon le réalisateur:

C’est deux extrêmes. Une fois que l’on plonge notre regard dans le sujet, que ce soit des étoiles, des aurores boréales ou une planète, c’est apaisant, c’est beau. Par contre, c’est toute une aventure pour y arriver. C’est pas si facile l’astrophotographie. S’il y a des nuages, on ne peut pas tourner. Ensuite, il y a la qualité de la visibilité, la transparence. Il y a donc une partie palpitante, remplie d’adrénaline et il y a l’exaltation quand tu réussis à capter ces images-là. C’est un peu comme une partie de pêche en rivière, enchaîne-t-il.

Trois épisodes de la série ont été tournés dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, soit à Val-Jalbert et Mashteuiatsh, Saint-Félicien ainsi qu’à Sainte-Rose-du-Nord. L'équipe s'est aussi rendue à Tadoussac.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !