•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de rénovations : l’Agora des Arts craint pour sa survie

L'Agora des Arts est installée dans une ancienne église.

L'Agora des Arts est située dans le quartier Noranda, à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Après avoir lancé un appel à la solidarité dans la communauté en septembre dernier afin de soutenir leur projet de rénovations, les dirigeants de l’Agora des Arts de Rouyn-Noranda se disent maintenant inquiets pour la survie de l’institution.

En mai dernier, le début du processus d’appels d’offres a révélé une hausse des coûts de près de 60 % par rapport au montant de 8 382 000 $ initialement prévu. Afin de compenser cette importante majoration des coûts du projet, l’Agora des Arts a demandé aux deux partenaires financiers principaux du projet, le gouvernement du Québec et Patrimoine Canada, d’ajuster leur contribution en conséquence.

Par voie de communiqué, le ministère de la Culture et des Communications a officialisé ce mardi le rehaussement de son aide financière, avec un montant additionnel de plus de 3 millions de dollars. Cela porte sa contribution totale au projet à plus de 9,5 millions de dollars.

Malgré ces importantes nouvelles sommes investies, le directeur général et artistique de l’Agora des Arts, Réal Beauchamp, se dit toujours préoccupé pour la survie de son établissement et compte sur l'augmentation de la contribution de Patrimoine Canada afin que le projet de rénovation puisse aller de l’avant.

C’est un projet qui est rendu à 14 millions de dollars. Avec tout ce qui s’est passé dernièrement dans l’univers de la construction et les impacts qu’on a connus à peu près sur tous les marchés, c’est un budget qui a éclaté. Le manque à gagner présentement, le bout qui est demandé à Patrimoine Canada, c’est 2,9 millions. L’Agora des Arts, en tant qu’OBNL, ne dispose pas d’un montant de cette ampleur , explique M. Beauchamp.

Selon lui, les travaux nécessaires sont à la fois majeurs et urgents, et permettront d’assurer la sécurité des lieux à court terme.

Un plan de la future devanture de la salle de spectacle l'Agora des arts. Un grand escalier en bois occupera l'espace d'une cage en verre placée au devant du bâtiment.

Les rénovations de l'Agora des arts prévoient un hall intérieur dans une cage en verre, en guise de devanture de l'immeuble.

Photo : Gracieuseté : Agora des arts

La vieille dame a 90 ans et nécessite de multiples interventions pour se conformer aux différentes normes. À titre d’exemple, le parvis de l’église a fait un nombre important de victimes de chutes, en raison de son mauvais état, affirme M. Beauchamp.

En plus des travaux visant à améliorer le confort et l’esthétisme des lieux, M. Beauchamp indique que des problèmes importants liés à l’électricité et à l’évacuation doivent être réglés afin de reprendre les activités de la salle de spectacle de façon sécuritaire. Sans une aide financière supplémentaire, le directeur général de l’Agora des Arts mentionne que l’organisme pourrait être incapable de poursuivre ses activités après la pandémie, lorsque le nombre de spectateurs permis sera revenu à la normale.

Forte mobilisation dans la communauté

À ce jour, dans le cadre de la campagne de sensibilisation lancée le 22 septembre dernier, 75 organismes, institutions et entreprises ont manifesté leur appui au projet de rénovation en faisant parvenir une lettre au ministre Steven Guilbeault.

Les lettres, disponibles auprès de l’Agora des Arts, ont pour objectif de rappeler au ministre l’importance de ce lieu de diffusion culturel dans la région. En plus de ces 75 lettres d’appui, plus de 600 personnes ont jusqu’à maintenant signé la pétition disponible en ligne ayant pour but de soutenir la réalisation du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !