•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition est lancée pour des TAP payés à l’heure en Abitibi-Témiscamingue

Une ambulance de l'entreprise Dessercom

Une pétition a été lancée en ligne. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Le syndicat CSN des paramédics de l’Abitibi-Témiscamingue Nord-du-Québec a lancé une pétition en ligne pour obtenir des appuis à une demande répétée pour des horaires à l'heure pour les techniciens ambulanciers paramédicaux d’Amos, de Malartic et de Ville-Marie.

Depuis des années, les paramédics, qui sont plutôt gérés par des horaires de faction, multiplient les représentations afin de faire en sorte que les ambulanciers soient affectés à l’heure et non pas sur appel.

Selon le syndicat, cette procédure augmente le temps de réponse, alors que le temps peut être déterminant pour sauver des vies.

Le président du syndicat, Félix-Antoine Lafleur, ajoute que les mesures de protection sanitaire associées à la pandémie ajoutent des délais supplémentaires.

Les paramédics doivent souvent prendre plus de temps pour se protéger, ce qui fait que les délais, avec les horaires de faction, sont rallongés. On vient ajouter par les mesures de protection dans les cas bien spécifiques, faut s'entendre, donc on vient rajouter un délai aussi dans les interventions. Quand on les additionne, on vient démontrer l'importance de réduire les délais à la source, estime M. Lafleur.

La pétition a été déposée en ligne (Nouvelle fenêtre) et restera accessible tout le mois d'octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !