•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal touchera le tiers des 800 M$ promis aux villes par Québec

Quelque 263 M$ lui seront versés. Cette somme servira notamment à geler les taxes relevant de la ville-centre.

Des immeubles de bureaux du centre-ville de Montréal.

La pandémie de COVID-19 a fait mal à Montréal, à son centre-ville et à ses finances.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

On connaît maintenant l'ampleur du coup de pouce que donnera le gouvernement Legault à l'administration Plante afin de lui permettre d'établir ses budgets dans un contexte de deuxième vague.

À elle seule, la Ville de Montréal touchera cet automne 263 des 800 millions de dollars promis le mois dernier par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, soit environ 33 % de l'enveloppe totale.

La nouvelle a été confirmée mardi après-midi en conférence de presse par la ministre Laforest, sa collègue responsable de la Métropole et de la région de Montréal Chantal Rouleau et la mairesse Valérie Plante.

L'aide de Québec pourra servir à équilibrer les budgets municipaux de 2020 et à préparer ceux de 2021, a précisé la ministre Rouleau.

Elle servira à atténuer les hausses de dépenses et les baisses de revenus engendrées par la pandémie de COVID-19, a-t-elle expliqué en substance.

La part du lion à Montréal

En tout, les municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) toucheront 477 des 800 millions prévus pour l'ensemble du Québec, dont 291 pour l'île de Montréal. Quelque 42 millions de dollars seront octroyés à Laval et 27 millions à Longueuil.

Pour chaque municipalité, le montant de l'aide a été déterminé selon une approche mixte qui tient compte de deux facteurs, soit du poids démographique et des impacts de la pandémie, explique le gouvernement du Québec dans son communiqué du jour.

À noter que les sommes détaillées mardi n'incluent pas celles prévues pour maintenir les services de transport en commun pendant la pandémie. Quelque 2,3 milliards de dollars ont été réservés à cette fin, mais on ne sait pas encore combien touchera l'Agence régionale de transport métropolitain (ARTM) exactement.

Les paramètres du quatrième budget Plante-Dorais se précisent

L'aide financière confirmée mardi devrait permettre à l'administration Plante-Dorais de préparer un budget sans trop couper dans les services, alors qu'elle a déjà annoncé un gel des taxes relevant de la ville-centre.

La Ville anticipe toutefois un déficit variant de 109 à 129 millions de dollars pour l'année en cours, et ce, malgré les efforts budgétaires de 123 millions déployés en avril, a rappelé la mairesse mardi. Or, la loi québécoise interdit aux municipalités de faire des déficits.

Il faut qu'on balance, a d'ailleurs reconnu Valérie Plante mardi. Mais ce qui est intéressant, aujourd'hui, c'est qu'on nous donne des moyens financiers supplémentaires pour y arriver, a-t-elle poursuivi.

Le prochain budget sera le dernier de Projet Montréal avant les élections municipales de 2021. Il sera présenté en novembre, a confirmé la mairesse.

Jusqu'ici, les mesures sanitaires mises en avant par la Ville de Montréal lui ont coûté 85 millions de dollars, a souligné Valérie Plante. De ce montant, 26 millions ont été consacrés à l'aide aux sans-abri.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !