•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école secondaire rappelle un album de finissants incluant un message raciste

Une photo dans un album de finissants à côté de laquelle il est inscrit RIP Harambe Dooga booga.O et figure un appel à l'action contre le geste raciste.

La tante de l'élève visé par le message raciste a partagé sur Facebook cette image tirée de l'album de finissants avec le nom et la photo de son neveu masqués afin de protéger sa vie privée.

Photo : Générosité de Mayma Raphael/Facebook

Radio-Canada

L’école secondaire catholique St Mary de Pickering, à l'est de Toronto, a demandé à tous les élèves de rendre leur album de finissants après que l’hommage d’un élève noir à sa grand-mère a été remplacé par un message raciste.

L’hommage de l’élève devait indiquer : RIP Grand-maman. Merci de m'avoir guidé pendant mes quatre années à l’école secondaire, explique la tante du jeune homme, Mayma Raphael, dans une publication sur Facebook.

Le message de son neveu a plutôt été remplacé par : Rip Harambe Dooga booga.O, en référence à un gorille tué dans un zoo de Cincinnati, en Ohio, en 2016.

Il était dévasté, embarrassé, blessé et déçu, mentionne Mme Raphael. Il avait vraiment hâte de voir son album de fin d'année.

Maintenant, le souvenir de son passage à l'école est à jamais ruiné.

Mayma Raphael, tante de l'élève visé par l'acte raciste

Simon Persaud, un élève de 12e année à l’école secondaire St Mary, s'explique mal comment un tel geste a pu être posé à l'égard de son camarade.

Ce garçon était vraiment un type bien, fait-il valoir. Il a toujours été très gentil, alors je ne comprends pas pourquoi quelqu'un le viserait directement.

L'élève en question est décrit par ses pairs comme un athlète vedette, jouant dans des équipes de football, de basketball et d'athlétisme.

Honnêtement, c'est un comportement dégoûtant, ajoute Alicia McClymont, qui fait également partie de la promotion de cette année.

Il a reçu beaucoup de prix pour ses capacités athlétiques et voir cela se produire est tout simplement triste, dit-elle.

L'école présente ses excuses et ouvre une enquête

Le Conseil scolaire du district catholique de Durham a publié mardi une déclaration dans laquelle il présente ses excuses aux personnes touchées par le message, et plus directement à la communauté noire.

Nous reconnaissons que les mots ne peuvent pas réparer le mal que ces commentaires ont causé, et l'expérience horrible que cela a été pour les familles et les amis au sein de la communauté scolaire et bien au-delà, est-il écrit.

Dans une lettre envoyée aux élèves et au personnel, la directrice de l'école secondaire St Mary, Susan Duane, déclare que l’institution est horrifiée de découvrir que des commentaires inappropriés ont été publiés à son insu.

Ces commentaires étaient malveillants, blessants et de nature raciste, peut-on lire dans la lettre.

Nous nous excusons sincèrement auprès de la communauté scolaire pour le caractère offensant, blessant et inacceptable de ces commentaires.

Susan Duane, directrice de l’école secondaire St Mary

L'école a par ailleurs sollicité l'ouverture dune enquête auprès du Service de police de Durham pour s'assurer que toutes les personnes impliquées soient tenues pour responsables.

Mme Raphael croit, quant à elle, qu'un groupe d'élèves et au moins un enseignant étaient chargés de la publication de l’album de fin d’année.

En attendant le dénouement de l’enquête, les gestes posés à l’égard de cet élève suscitent déjà de vives condamnations dans la sphère publique.

Par le biais d’une publication sur son compte Twitter, la députée néo-démocrate, Laura Mae Lindo, souligne que l'appel à l'éducation antiraciste devient de plus en plus fort chaque jour.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !