•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Josiane Comeau à la finale de La Voix

Josiane_02

Depuis le début de l’aventure, Josiane Comeau a dévoilé un grand éventail de styles musicaux.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

La jeune chanteuse acadienne s’est taillée une place en finale dimanche dernier grâce à sa réinterprétation sentie de La Ballade de Jean Batailleur.

Au début, je n’étais vraiment pas certaine parce que je l’ai entendue des millions de fois par chez nous, lance la chanteuse, indiquant que la chanson a été choisie par sa coach, Cœur de pirate.

Finalement, elle admet avoir eu beaucoup de plaisir à se glisser dans la peau d’un personnage, en misant sur sa force d’interprète.

Je me suis réapproprié la chanson, je me suis mise dans le personnage [...] Au lieu de tout casser avec la prestation vocale, je me suis dit que j’allais faire des nuances et faire ressentir ce que je ressens dans ma voix.

Josiane Comeau

Visiblement, La Ballade de Jean Batailleur a plu au public, puisqu’elle a récolté 87 % des votes du public lors de la demi-finale.

Une artiste polyvalente

Depuis le début de l’aventure, Josiane Comeau a dévoilé un grand éventail de styles musicaux.

Que ce soit avec son interprétation douce de Si t’étais là, lors de son audition à l’aveugle, ou avec sa prestation énergique de la chanson Oui ou non lors des duels, la chanteuse a surpris par sa grande polyvalence.

Lors des finales précédentes, les coachs écrivaient une chanson pour leur finaliste, ce qui ne sera pas le cas cette année.

Je sais que je vais livrer une performance à émotion, donc une chanson avec un gros texte et un gros message pour parler aux gens dans leur maison, explique Josiane Comeau.

Si elle n’a pas encore choisi la chanson qu’elle interprétera dimanche, Josiane sait qu’elle misera sur sa grande sensibilité pour cette dernière étape.

Une finale pas comme les autres

En raison de la pandémie, le concours télévisé avait pris une pause le printemps dernier. À la mi-septembre, l’émission était de retour en ondes avec plusieurs ajustements pour respecter les mesures sanitaires.

Lors des quarts de finale, seules les familles des candidats en prestation pouvaient assister au tournage, séparées en petites bulles dans la salle.

Depuis que la ville de Montréal est passée en zone rouge, les candidats se retrouvent devant une salle vide, et un public composé des quatre coachs uniquement.

La chanteuse de Dieppe admet qu’il s’agit d’un grand défi pour elle puisqu’elle puise une grande partie de son énergie « avec la drive du public ».

Elle ajoute cependant que ce calme lui permet une meilleure concentration sur scène.

Bien que sa famille soit restée en Acadie, son père, Jacques Comeau, qui a fait partie de l’aventure La Voix l’an dernier, travaille dans la région de Montréal.

Elle peut donc compter sur son plus grand admirateur pour l’appuyer et pour célébrer ses victoires, en fonction des restrictions.

On ne peut pas célébrer comme avant, ma famille ne peut pas être là, mais mon père est avec moi. Après le dévoilement, on a été se chercher une pizza. Ça nous a pris presque une heure pour trouver quelque chose d’ouvert après minuit. On s’est rendu à l’hôtel, on était tellement brûlés, on a pris le temps de répondre aux beaux messages qu’on a reçu, on était contents, et on a été se coucher!, raconte-t-elle enjouée.

Ce sera une semaine bien occupée pour Josiane Comeau, qui en plus de se préparer pour la grande finale, poursuit ses études universitaires à distance.

La grande finale de La Voix aura lieu le dimanche 18 octobre 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !