•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une candidate libérale s'excuse pour ses propos jugés sexistes envers une néo-démocrate

Jane Thornthwaite à gauche et Bowinn Ma à droite.

La candidate libérale Jane Thornthwaite, à gauche, s'est excusée pour les propos qu'elle a tenus à l'endroit de la candidate néo-démocrate Bowinn Ma, à droite sur la photo.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

La candidate libérale dans la circonscription de North Vancouver-Seymour, Jane Thornthwaite, s’est excusée pour ses propos jugés sexistes et déplacés à l’endroit de la candidate néo-démocrate Bowinn Ma.

Dans un bien-cuit en l’honneur du député libéral Ralph Sultan, Jane Thornthwaite a insinué que Bowinn Ma s'était servie de son physique pour charmer ce dernier lors d’une activité de réseautage.

La vidéo de l’activité, qui date du 17 septembre, a ensuite été publiée sur Twitter par le créateur de balados sur la politique et la culture à Vancouver Mo Amir. Ce dernier ne souhaite pas commenter les propos de la vidéo, mais plutôt entendre ce que les femmes ont à dire à ce sujet.

L'extrait, qui dure un peu plus de 2 minutes, a rapidement soulevé un tollé et généré une foule de commentaires condamnant des propos que beaucoup ont jugés sexistes et désobligeants envers les femmes en politique.

Dans la vidéo, Jane Thornthwaite décrit les interactions qu'aurait eus Ralph Sultan et Bowinn Ma durant un déjeuner de l'association étudiante de l’Université Capilano.

On y entend notamment la candidate libérale dire que Bowinn Ma est une femme très jolie qui sait ce qu’elle a et comment s’en servir avec Ralph et que, lors de cette activité de réseautage, elle s’était blottie tout contre lui.

Avant la soirée, Ralph avait promis [au caucus] qu'il allait lui demander des comptes et s'assurer qu'elle ne prenne pas le crédit pour des choses qu'elle n'avait pas faites.

Ralph était assis au milieu d’un grand canapé et Bowinn était collée sur lui et le câlinait, montrant son petit décolleté par moments, et Ralph était captivé, dit-elle. Ils sont restés très très près l'un de l'autre durant la quasi-totalité de l’activité.

Ces commentaires ont été accueillis avec le sourire par le chef du Parti libéral, Andrew Wilkinson, ainsi que par les rires des candidats Mike de Jong, Karin Kirkpatrick, Ralph Sultan, Kevin Falcon, Jess Ketchum, Jordan Sturdy et Gordon Hogg, tous présents pour ce bien-cuit qui s’est tenu en visioconférence.

La vidéo du chef du Parti libéral, Andrew Wilkinson, regardant une députée libérale de longue date attribuer un caractère sexuel à mes interactions avec un autre député libéral de longue date est une façon très désagréable de caractériser les efforts que je faisais pour me montrer gentille au-delà de la ligne partisane, a écrit en réponse la candidate néo-démocrate Bowinn Ma dans une publication Facebook et Twitter.

Nous nous devons d’être une province qui permet aux jeunes femmes de prendre des positions de pouvoir sans à avoir peur du sexisme.

Bowinn Ma

Jane Thornthwaite a, depuis, répondu à la montagne de commentaires sur Twitter et a dit qu'elle avait contacté directement Bowinn Ma pour s’excuser.

J’ai un immense respect pour toutes les femmes qui brisent le plafond de verre. Je suis l’une d’entre elles, tout comme Bowinn Ma, écrit-elle en ajoutant qu’elle a toujours encouragé et encouragera toujours la présence de plus de femmes en politique.

Les commentaires que j’ai faits lors du bien-cuit pour mon collègue Ralph Sultan sont tombés à plat et étaient inappropriés. Je m’excuse sans réserve de les avoir faits.

Jane Thornthwaite

Le chef du Parti libéral, Andrew Wilkinson, a également présenté ses excuses à Bowinn Ma dans un tweet dimanche après-midi, affirmant que ces propos étaient inappropriés.

Je comprends pourquoi beaucoup de gens étaient fâchés et je continue à m’engager à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que les femmes sont accueillies, encouragées et traitées avec respect en politique comme dans la vie publique, a-t-il écrit sur Twitter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !