•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre école touchée par la COVID-19 dans le Restigouche

L'école se trouve sur une colline près de la côte.

L'école secondaire anglophone Dalhousie Regional High School confirme un cas de COVID-19 chez une personne qui fréquente l'établissement.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

La direction de l’école secondaire anglophone de Dalhousie, au Nouveau-Brunswick, annonce le dépistage de la COVID-19 chez une personne qui fréquente l’établissement. Deux autres écoles dans la région craignent d’avoir été aussi exposées au virus.

L’école Dalhousie Regional High School confirme un cas de COVID-19 dans une note publiée le 12 octobre sur son site web. La direction ne précise pas si la personne atteinte est un élève ou un membre du personnel. Mais elle assure que les services de santé publique vont communiquer avec les familles des élèves qui auraient pu avoir des contacts rapprochés avec cette personne.

Les élèves de l’école ne doivent pas se présenter en classe mardi et mercredi, car les cours seront donnés en ligne, ajoute la direction dans une autre note publiée le même jour.

Risque d’exposition au virus dans trois autres écoles

À Campbellton, l’école intermédiaire anglophone et l’école Lord Beaverbrook ont aussi publié des notes de service indiquant que des personnes qui fréquentent leur établissement respectif ont peut-être été exposées au virus responsable de la COVID-19.

Ces écoles disent collaborer avec les services de santé publique pour communiquer avec tout élève ou membre du personnel qui aurait pu avoir des contacts rapprochés avec ces personnes.

La Santé publique surveille aussi la situation à l’école anglophone élémentaire de Janeville, où l’on craint également une possible exposition au virus de la COVID-19. La recherche de contacts se poursuit.

La population doit s’habituer à ce genre de situation, selon le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy.

Ça va être quelque chose qu’aujourd’hui, c’est les gens dans la zone 5 et la zone 1 qui ont besoin d’être plus habitués d’être en contact avec les officiels de santé publique et le reste du ministère de la Santé pour [la recherche] de contacts, mais c’est quelque chose qui est fortement probable qui va arriver dans les autres coins de la province, a déclaré Dominic Cardy.

Les élèves de l'école Sugarloaf, à Campbellton, ainsi que ceux des écoles Académie Notre-Dame et L. E. Reinsborough, à Dalhousie, ne doivent pas se présenter non plus à l'école mardi en raison de cas de COVID-19 annoncés ces derniers jours.

Des maires s’interrogent sur le retour en classe

Les maires de Campbellton, Stephanie Anglehart Paulin, et de Dalhousie, Normand Pelletier, disent s’attendre chaque jour au dépistage de nouveaux cas de COVID-19 dans la région tout en espérant que l’éclosion soit maîtrisée rapidement.

Ils estiment tous deux que les écoles de la région devraient être fermées plus longtemps pour prévenir la contagion.

La situation est sérieuse et on ne doit pas laisser les écoles des foyers d’infection sans agir, selon la mairesse Stephanie Anglehart Paulin. Elle dit comprendre que les personnes malades sont isolées chez elles, mais elle n’est pas rassurée à la pensée que les élèves retourneront bientôt dans ces classes.

Une collectivité autochtone sur le qui-vive

La Première Nation d’Eel River Bar a décrété une phase d’alerte rouge parce que trois résidents ou employés ont été exposés à des personnes atteintes de la COVID-19.

Dans une lettre adressée à ses concitoyens, la cheffe Sacha LaBillois Kennedy explique que toutes les activités de la bande et les projets en cours sont suspendus pour sept jours.

La décision n’a pas été prise à la légère, assure Mme LaBillois Kennedy. Le conseil de bande estime que cette mesure est nécessaire pour protéger la collectivité, explique-t-elle.

La situation fait l’objet d’une étroite surveillance, ajoute-t-elle, et une mise à jour sera présentée le 18 octobre.

Eel River Bar se trouve aussi dans la zone 5.

Le système de santé du Nouveau-Brunswick définit la zone 5 comme celle qui englobe les régions de Campbellton et de Dalhousie. La zone 1 comprend les régions du Grand Moncton et du sud-est de la province. Les deux zones luttent contre des éclosions récentes de COVID-19.

Les autorités médicales recensaient lundi 40 cas actifs dans la région de Moncton et du sud-est et 32 dans celles de Campbellton et de Dalhousie. La province comptait au total 76 cas actifs. Cinq personnes atteintes reposaient à l’hôpital, dont une aux soins intensifs.

Avec des renseignements de Wildinette Paul et de Gail Harding de

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !