•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison des Foreurs et des Huskies est sur la corde raide

Deux équipes de hockey de la LHJMQ s'affrontent devant des gradins vides.

Les Foreurs ont entamé leur saison devant des gradins vides, le 2 octobre (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André-Landry

Radio-Canada

Deux semaines après avoir été lancée, la saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) semble déjà compromise.

Quatre équipes se retrouvent désormais en zone rouge et doivent suspendre leurs activités compétitives. Une 5e a dû être placée en quarantaine en raison d’une éclosion à la COVID-19.

Les Foreurs de Val-d’Or et les Huskies de Rouyn-Noranda se retrouvent avec aucun autre adversaire disponible pour l’instant dans la division Ouest, qui comprend aussi Drummondville, Gatineau, Blainville-Boisbriand et Sherbrooke.

Pour le président des Foreurs, Dany Marchand, il semble évident que l’heure est aux décisions dans le circuit Courteau. C’est sûr qu’on sent beaucoup de fragilité présentement, lance-t-il. La sécurité de la population est la priorité et ça vient compliquer les choses pour la Ligue. On a déjà eu des changements au calendrier et on a hâte de voir quelle va être la suite. Il faut regarder tous les scénarios. On ne peut pas évoluer avec juste quelques équipes pendant un certain temps. Ça fait une ligue à deux vitesses. On va faire confiance à Gilles Courteau pour nous consulter et nous informer de la suite des choses.

Gilles Courteau en entrevue et il est souriant

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau

Photo : Radio-Canada / Guillaume Aubut

Chose certaine, les éclosions chez l’Armada et le Phoenix de Sherbrooke démontrent à quel point il peut être périlleux de garder le virus en dehors des portes de la LHJMQ.

On a un protocole très rigoureux à respecter, mais on se rend compte à quel point ce virus peut-être contagieux. Même si la Ligue fait un bon travail, ce n’est pas simple du tout, souligne Dany Marchand.

Le président des Foreurs défend par ailleurs la décision de disputer les deux matchs du dernier week-end à Drummondville, même si cette ville était sur le pont de basculer en zone rouge.

C’est difficile parce qu’il y a tellement d’inconnus présentement, affirme-t-il. Oui nous sommes allés jouer, mais nous sommes restés en contact étroit avec notre directeur général et notre entraîneur-chef pour doubler et tripler les mesures, pour être sûr de ne pas revenir avec un infection et partir un nouveau foyer d’éclosion. On souhaite que tout le monde soit correct, mais c’est sûr que nos prochains voyages sont sur la glace jusqu’à nouvel ordre.

En principe, les Foreurs et les Huskies doivent s’affronter vendredi et samedi, à Val-d’Or et Rouyn-Noranda.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !