•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la mairesse de Lac-Mégantic s’inquiète pour les résidents du CHSLD « vétuste »

Une pancarte annonçant le CSSS du Granit.

Le CSSS du Granit, à Lac-Mégantic.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, est préoccupée par l’éclosion de COVID-19 qui frappe Centre de santé et de services sociaux du Granit (CSSS du Granit). Elle craint que des résidents du CSHLD qui est dans le CSSS soient contaminés.

C’est ce qui inquiète les gens, que le virus entre au 4e (CHSLD), souligne la mairesse Julie Morin.

Selon elle, le mauvais état du bâtiment est d’autant plus préoccupation dans ce contexte de pandémie. On sait que les installations sont vétustes et que plusieurs résidents demeurent dans la même chambre, déplore-t-elle.

« Ça fait 20 ans que la région demande un nouveau CHSLD et malheureusement, il n’est toujours pas en construction. C’est une grande inquiétude. »

— Une citation de  Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic.

Un nouveau projet de 45 millions a été présenté en 2018, mais rien n’a bougé depuis, selon la mairesse. On a confiance qu’on aura le soutien nécessaire de la santé publique pour freiner la propagation, ajoute Mme Morin.

Un centre de dépistage fermé la fin de semaine

La mairesse réclame l’ouverture d’un centre de dépistage 7 jours par semaine et non uniquement les jours de semaine. Il s’agit du seul centre de dépistage de la MRC du Granit.

Le CIUSSS de l’Estrie CHUS nous a répondu par courriel que l’offre de services est modulée en fonction de la demande.

L’organisme gouvernemental ne ferme toutefois pas la porte à un ajustement des heures d’ouverture. Il est possible que, selon les besoins de la population et l'évolution de la situation épidémiologique, des heures s'ajoutent aux lieux de dépistage existants, mentionne-t-on par courriel.

Avec les informations de John Naïs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !