•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de COVID-19 à l'école primaire L. E. Reinsborough de Dalhousie

Capture d'écran de l'école sur Google Street View.

L'école primaire L. E. Reinsborough, à Dalhousie, au Nouveau-Brunswick, en septembre 2014.

Photo : Google Street View, septembre 2014

Radio-Canada

Un cas de COVID-19 a été annoncé dimanche par l'école primaire L. E. Reinsborough, à Dalhousie, et confirmé par le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick. On ne précise pas s'il s'agit d'un élève ou d'un membre du personnel.

Au Nouveau-Brunswick, c’est le troisième cas de COVID-19 lié à une école qui est rendu public cette semaine.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Dimanche matin, l’École L. E. Reinsborough a indiqué dans une publication Facebook qu’elle travaillait avec la Santé publique pour identifier tout étudiant ou membre du personnel qui aurait pu être en contact étroit avec la personne infectée.

Troisième cas dans une école du Nouveau-Brunswick

Un cas positif de COVID-19 a été annoncé samedi à l’Académie Notre-Dame, une autre école primaire à Dalhousie. Cette école reste ouverte sous la stricte supervision de la Santé publique.

C’est jeudi qu’a eu lieu la première confirmation d’un cas dans une école néo-brunswickoise, à l’école secondaire Sugarloaf de Campbellton.

Cette école sera fermée mardi et mercredi afin de faire passer les élèves à un mode d’apprentissage en ligne. La décision avait été prise avant l'apparition d'un cas de COVID-19, en raison du désaccord frontalier entre le Nouveau-Brunswick et le Québec.

Samedi, le ministre de l’Éducation Dominic Cardy a annoncé des directives plus sévères pour les écoles des régions de Campbellton et de Moncton, qui sont toutes deux actuellement en phase orange, alors que le reste de la province est toujours une zone jaune.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.