•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 24 interventions de la CNESST dans des écoles de l'Abitibi-Témiscamingue

Un homme met du ruban rouge sur une table d'un cafétéria d'une école.

La CNESST intervient pour s'assurer que les mesures de la Santé publique sont respectées dans les écoles.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Depuis le début de la pandémie, les équipes de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont effectué près de 400 interventions dans les écoles de la province en lien avec la COVID-19.

Une cinquantaine d'interventions avaient été effectuées à la suite de plaintes ou de droits de refus, c'est-à-dire lorsqu'un employé refuse d'exécuter un travail s'il a des motifs de croire que sa tâche est dangereuse.

Les inspecteurs qui sont sur le terrain doivent vérifier si les mesures de prévention nécessaires en lien avec la COVID-19 sont en place et sont respectées.

En Abitibi-Témiscamingue, les inspecteurs de la CNESST ont effectué 24 interventions dans les établissements scolaires, mais aucune plainte n'a été enregistrée.

Vous me posez la question, 24 interventions, ça ne correspond pas à tous les milieux scolaires. On s'entend qu'il y a beaucoup plus d'écoles que ça, mais ça veut dire que dans les interventions que les inspecteurs ont effectuées, tout était conforme, les mesures sanitaires étaient parfaitement respectes en fonction des guides qu’on a produits et des directives gouvernementales, affirme le porte-parole Yvon Grégoire.

Et ce qui veut dire que pour l'ensemble du reste de la région, c'est conforme, on n'a pas reçu de plainte, pas de droits de refus, et ce qu’on a fait comme travail, on considère que les moyens sanitaires sont bien respectés, ajoute-t-il.

Les activités parascolaires annulées à D'Iberville et La Source

Vue de l'entrée principale de l'établissement scolaire à partir du stationnement.

École secondaire D'Iberville de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Ces derniers jours, plusieurs cas de COVID-19 ont été détectés parmi des élèves qui fréquentent des écoles secondaires de la région, soit Amos, Rouyn-Noranda et Val-d'Or.

Aux écoles secondaires D'Iberville et La Source de Rouyn-Noranda, les élèves de deux classes différentes ont été placés en isolement préventif pour avoir été en contact avec des cas positifs au coronavirus.

Vendredi, les deux établissements ont avisé les parents d'élèves que toutes les activités parascolaires sont annulées jusqu'à nouvel ordre à l'exception des activités par groupe classe.

Les directions des deux écoles justifient leur décision notamment par l'évolution de la pandémie dans la région et les enjeux pédagogiques des élèves placés en confinement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !