•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux garçons retrouvés sans vie à Wendake

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
bc3a1723455840ffb271aa276b73edbc

Double meurtre enfants wendake

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Deux jeunes enfants sont morts à Wendake dans la nuit de samedi à dimanche. La police détient un suspect de 30 ans dans cette affaire considérée comme un double meurtre.

Les deux victimes, âgées de deux et cinq ans, fréquentaient le réseau scolaire du village.

Selon Vincent Sioui, un natif de Wendake, le drame s'est joué au sein d'une famille venue d'une autre communauté autochtone.

Nous les avons accueillis à bras grands ouverts, explique-t-il.

Tôt dimanche matin, il a tenté de se rendre sur les lieux du drame pour s'enquérir de la situation. Il a trouvé la mère en état de choc.

Elle était incapable de parler à qui que ce soit. Son chagrin était trop grand, elle était complètement sous le choc.

Vincent Sioui

Une scène de crime au centre du village

Les autorités ont établi une scène de crime autour d’une maison de la rue Chef Nicolas-Vincent, située au cœur de Wendake.

C’est dans cette résidence que la police locale a trouvé les dépouilles des deux victimes, peu avant 2 h.

Le suspect en question se serait rendu lui-même au service de police de Québec, a précisé Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), qui se charge de l’enquête.

Les policiers précisent qu'il s'agit vraisemblablement d'un drame familial, mais on ignore, pour l’instant, quelle relation lie les victimes au suspect.

Ce dernier a pris la direction d'un centre hospitalier pour subir une évaluation. Au terme de celle-ci, il a été rencontré par les enquêteurs de la SQ et demeure détenu. L'interrogatoire était toujours en cours dimanche soir.

Une voiture de police affichant un collant Ça va bien aller dans sa vitre arrière, devant une scène de crime, au loin

La Sûreté du Québec est maintenant responsable de l'enquête. Le suspect sera rencontré par les enquêteurs après avoir subi une évaluation psychologique.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Sur Twitter, le nouveau ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a exprimé sa consternation et ses condoléances à la communauté éprouvée.

Mes premières pensées vont aux proches et à la famille de ces deux jeunes enfants. Il n'y a pas de mots pour décrire un drame semblable. Mon cœur de père est bouleversé. La SQ fera la lumière sur les événements.

Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Sur internet, le premier ministre François Legault a lui aussi manifesté son chagrin.

« Un choc »

La petite communauté de Wendake se réveille en état « de choc » dimanche matin, selon le grand chef sortant de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui.

On est assommé, c'est très, très dur, c'est inacceptable, affirme l'homme, visiblement ébranlé. Quand on voit des enfants qui font les frais de problèmes de santé mentale - parce que c'est ça, fondamentalement -, on pleure.

On se demande ce qu'on aurait pu faire de plus pour sauver des vies.

Konrad Sioui

Au lendemain de la journée mondiale pour la santé mentale, aujourd'hui, on se réveille avec ce choc-là, déplore-t-il.

Konrad Sioui, grand chef sortant de la nation wendate

Konrad Sioui, grand chef sortant de la Nation huronne-wendat

Photo : La Presse canadienne / JACQUES BOISSINOT

Tout le monde, aujourd'hui, pas seulement parmi les Premières Nations ou la nation huronne-wendat, mais tout le monde, le Québec au complet, est bouleversé par ces événements-là.

Konrad Sioui

On l'a vu, au cours des derniers jours, comment des propos, des façons de se comporter, comment ce racisme-là ou cette discrimination-là peut toucher ou affecter des gens. C'est tout ça qu'on ressent présentement, souligne le grand chef Sioui.

Ce dernier a promis que de l'aide sera apportée à la communauté.

Le drame a rapidement résonné aux quatre coins du Québec.

L'artiste Samian a réagi sur Facebook, quelques minutes après avoir appris la tragédie, dimanche matin.

Le cœur brisé. Je viens tout juste d’apprendre ce qui c’est passé à Wendake cette nuit ! Mes pensées, mes condoléances et mes prières à la famille ! 🙏🏽

Posted by Samian Perso on Sunday, October 11, 2020

Le député conservateur de Louis-Saint-Laurent et chef parlementaire de l'opposition officielle à Ottawa, Gérard Deltell, a lui aussi exprimé sa peine sur Facebook.

Horrible drame ce matin à Wendake. Mes pensées à la famille et aux proches.

Gérard Deltell, député de Louis-Saint-Laurent

Avec les informations de Kassandra Nadeau-Lamarche

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.