•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la police de Sherbrooke établit des points de contrôle routier

Chargement de l’image

La police de Sherbrooke rappelle les consignes de santé publique aux visiteurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a mis en place un premier barrage routier à l’entrée de la municipalité samedi après-midi. La police récidivera dimanche et lundi afin de sensibiliser les visiteurs aux directives de la santé publique.

Le SPS s’attend à ce que plusieurs citoyens provenant des zones rouges décident de se rendre en Estrie pour la longue fin de semaine.

La police ne sévira pas, mais rappellera les règles en vigueur et demandera aux visiteurs des zones rouges de ne pas fréquenter les lieux de divertissement.

« On veut inciter les gens qui viennent des régions rouges à retourner chez eux et considérer une visite plus tard. »

— Une citation de  Danielle Berthold, présidente du Comité de sécurité publique de la Ville de Sherbrooke.

Les gens qui résident en zone rouge, s’ils se déplacent en zone orange ou jaune, doivent respecter les consignes des zones rouges. Ils peuvent être interdits d’aller au restaurant par exemple ou de rentrer dans un bar, explique le lieutenant du SPS Alexandre Provencher.

Appel à la collaboration

La présidente du comité de sécurité publique de la Ville de Sherbrooke, Danielle Berthold, demande aux visiteurs de s’abstenir de visiter la municipalité et aux Sherbrookois d’éviter de se réunir.

Surtout les gens des zones rouges, restez à la maison, et même pour les autres, évitez d’être trop en contact avec les gens, même de la famille, souligne-t-elle.

Mme Berthold demande la collaboration des citoyens pour éviter d’aller vers le rouge. Surtout, surtout, il ne faut pas en arriver à fermer les bars et les restaurants, parce que là, on va s’embarquer dans une autre histoire et ce n’est pas trop drôle pour eux, ni pour personne, affirme-t-elle.

Éclosion importante au CSSS du Granit

La situation se détériore au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Granit, à Lac-Mégantic, où l'on compte maintenant 10 cas de personnes atteintes de la COVID-19. Il s’agit de huit cas de plus que lors du dernier bilan.

Sept usagers et trois employés ont contracté la maladie. La Direction de la santé publique de l’Estrie a mis en place un ensemble de mesures pour limiter la propagation de la maladie, dont un dépistage massif et l’isolement préventif des usagers pour 14 jours.

Les visites sont aussi interdites, à l’exception de celles des proches aidants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !