•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 force le report de nombreuses chirurgies à Rimouski

L'Hôpital de Rimouski.

Le CISSS estime qu'entre 33 et 40 % des activités chirurgicales seront mises sur pause la semaine prochaine (archives).

Photo : Jean-Pierre Perouma

Radio-Canada

L'hôpital de Rimouski est contraint de réduire les activités dans son bloc opératoire, pour assurer la lutte au coronavirus.

La semaine prochaine, les activités seront suspendues dans deux salles au bloc opératoire, puisque des employés doivent être affectés aux soins intensifs, explique le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Le bloc opératoire fonctionne normalement avec cinq ou six salles d'opération, selon les besoins.

C’est donc, théoriquement, entre 33 et 40 % de la capacité du bloc opératoire qui sera mise sur pause pendant une semaine.

Le nombre d’opérations reportées n’est pas connu pour l’instant, mais le CISSS assure que cette mesure touche uniquement des opérations non urgentes, qui seront remises à plus tard. Les opérations urgentes et semi-urgentes sont donc maintenues.

Des activités ont également été suspendues dans un bloc opératoire la semaine dernière.

Bien que la région ait été affectée par une forte augmentation du nombre de cas de COVID-19 en un mois, le Bas-Saint-Laurent reste l'une des régions les moins affectées par la deuxième vague au Québec. En effet, le CISSS ne dénombre que cinq hospitalisations pour le moment.

Depuis le 28 septembre, la clinique externe d'ophtalmique a également dû fermer ses portes à la suite du cas de COVID-19 signalé à l’intérieur de l’établissement. Sa réouverture est prévue pour mercredi prochain.

Lors de la première vague de COVID-19, 2000 chirurgies non urgentes ont été reportées dans l'ensemble des hôpitaux du Bas-Saint-Laurent. Elles ont, pour la plupart, été effectuées depuis.

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !