•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : nouvelle éclosion de COVID-19 chez les travailleurs agricoles migrants

Un travailleur agricole taille les buissons de bleuets.

Il y a une nouvelle éclosion dans une ferme de Kingsville. (Photo d'archives)

Photo : CBC/Paul Palmeter

CBC News

17 travailleurs agricoles migrants - qui travaillent tous au même endroit, à Kingsville - sont atteints de COVID-19. Il s’agit d’une nouvelle éclosion chez cette population qui est durement touchée depuis le début de la pandémie.

Elle ne représente cependant pas une surprise, selon la professeure adjointe à la Western's School of Nursing, Susana Caxaj, qui fait partie d'un groupe de travail qui élabore des politiques de santé publique pour les travailleurs migrants.

Il n'y a pas eu de changements significatifs dans notre approche pour prévenir la propagation et les risques parmi cette population. Il n'est donc pas surprenant, malheureusement, de voir une nouvelle éclosion, a-t-elle déclaré vendredi à CBC News. 

Selon elle, les logements doivent être améliorés et les services de santé locaux doivent renforcer leurs relations avec les travailleurs.

Nous ne pouvons pas demander aux responsables gouvernementaux et aux bureaux de santé publique de nouer une relation avec les travailleurs agricoles migrants par l'intermédiaire de leur employeur. Ce n'est pas approprié. Mettez-vous à leur place. Personne ne veut que leurs plans de santé soient négociés par l'intermédiaire de leur employeur, a-t-elle déclaré.

Le maire de Kingsville, Nelson Santos, a déclaré vendredi à CBC News qu'il était préoccupé par l'épidémie, mais qu'il avait confiance dans les stratégies qu'ils ont mises en place depuis que le secteur a été touché pour la première fois il y a des mois.

L'expérience que nous avons vécue, les protocoles qui ont été mis en place, le soutien et les leçons que nous avons tirées de l'EMAT [l'équipe d'assistance médicale d'urgence de la province], lorsqu'ils nous ont fourni ce soutien au début de la pandémie, ces leçons sont désormais fondamentalement ancrées dans nos processus , a-t-il déclaré.

Certains de ces protocoles incluent une hygiène accrue et un dépistage des employés avant leur arrivée au travail.

Nous avons la chance d'avoir, évidemment, la situation sous contrôle. Un isolement contrôlé est en place pour les travailleurs, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les travailleurs s'isolaient actuellement au centre d'isolement et de récupération de la ville de Windsor, et que le bureau de santé assurait le suivi et la traçabilité de chaque cas.

De plus, selon M. Santos, le virus s’est probablement propagé en raison des milieux de vie collectifs dans lesquels les travailleurs sont logés et qu'ils continuent de travailler pour améliorer ces conditions.

Mon niveau de confort est beaucoup plus élevé aujourd'hui qu'il ne l'était il y a trois mois, évidemment, en termes de protocoles que nous avons en place, les plans pour aider à répondre, a t-il dit.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vendredi, le gouvernement provincial a déclaré que la ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada Marie-Claude Bibeau et la ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario feront une annonce mardi concernant un nouveau soutien pour renforcer le secteur agroalimentaire de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !