•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

Les bagages d'un voyageur. Un masque bleu est posé sur la valise.

Les trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Nouvelle-Écosse ne sont pas liés aux éclosions des derniers jours au Nouveau-Brunswick

Photo : Getty Images / Elena Leonova

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse rapporte samedi la découverte de trois nouveaux cas de COVID-19 et avertit d’un risque d’exposition au coronavirus sur un vol vers Halifax.

Les trois nouveaux cas ne sont pas liés aux éclosions des derniers jours au Nouveau-Brunswick, précise le gouvernement néo-écossais.

Ils sont plutôt liés à des séjours hors du Canada pour deux de ces personnes, et un troisième individu est un proche de l’un des voyageurs.

C’est la première fois en une semaine que de nouveaux cas sont détectés dans cette province. Il y avait samedi cinq cas connus de COVID-19 en Nouvelle-Écosse, et un patient était hospitalisé aux soins intensifs.

Possible exposition au coronavirus sur un vol

Les responsables de la Santé publique en Nouvelle-Écosse préviennent samedi d’un risque d’exposition au coronavirus pour les passagers d’un avion.

Il s’agit du vol 626 d’Air Canada parti de Toronto le 30 septembre à 21 h et arrivé à Halifax le 1er octobre à 0 h 14.

Les passagers des sièges D, E et F des rangées 25 à 30 seraient les plus à risque d’avoir été en contact avec une personne déclarée positive à la COVID-19. La Santé publique demande à ces personnes de communiquer avec le 811.

On conseille à toutes les personnes s’étant trouvées sur ce vol de surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19 d’ici le 15 octobre.

La Nouvelle-Écosse a franchi dans les derniers jours les 100 000 tests de dépistage de la COVID-19 réalisés depuis le début de la pandémie.

Le coronavirus a infecté 1092 personnes en Nouvelle-Écosse cette année, faisant 65 morts.

La bulle atlantique maintenue

Malgré la hausse rapide des cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, les gouvernements provinciaux entendent maintenir la bulle atlantique, qui facilite les déplacements entre les trois provinces maritimes et Terre-Neuve-et-Labrador, en éliminant la quarantaine exigée des voyageurs du reste du Canada.

Nous surveillons attentivement la situation au Nouveau-Brunswick, et nous sommes en communication avec nos homologues dans cette province. La politique de sécurité frontalière ne change pas pour l'instant, a indiqué vendredi dans un communiqué le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Il est important pour les gens de la Nouvelle-Écosse de respecter les mesures de la santé publique dans notre province ainsi que dans nos provinces voisines. Les mesures clés liées à l'éloignement physique, aux rassemblements limités, au lavage des mains et au port du masque non médical nous protégeront, rappelle le médecin.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.