•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le World Press Photo en exclusivité canadienne

Des photographies sont accrochées dans une salle d'exposition.

Le Zoom Photo Festival Saguenay présente, pour une autre année, le World Press Photo.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

Radio-Canada

L'exposition de renommée mondiale qu'est le World Press Photo s'installe, dans le cadre de la 11e édition du Zoom Photo Festival, à la Pulperie de Chicoutimi. La population aura l'occasion de découvrir 139 photos regroupées en huit thèmes.

Habituellement, l’exposition consacrée à la photo de presse fait le tour de la planète. L’actuel contexte fait de l'arrêt à Saguenay une exclusivité canadienne.

« C’est vraiment des photographies magnifiques, encore cette année, qui font le tour de tout ce qui se passe dans les catégories, le sport, l’actualité, la nature. La photo gagnante est vraiment bonne. Comme on dit, une image vaut mille mots », témoigne le responsable des communications et du marketing à la Pulperie de Chicoutimi, Danny Cloutier.

Une œuvre est accrochée au mur.

Le World Press Photo Exposition 2020 récompense le meilleur de la photo de presse.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

L’équipe de la Pulperie de Chicoutimi surveille de près l’évolution de la pandémie de COVID-19. Un changement de paliers d’alerte pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait mettre fin abruptement à l’exposition. Le World Press Photo est présenté jusqu'au 1er novembre.

Forest Gardeners

Le Zoom Photo Festival permet de découvrir plusieurs autres expositions, dont celle de Sébastien Michaud. L’artiste présente, lui aussi, à la Pulperie de Chicoutimi le fruit de cinq années de travail. Pendant cette période, il s’est intéressé à l’univers des travailleurs forestiers et leur industrie.

Sébastien Michaud prend la pose devant le projet Forest Gardeners.

Le Zoom Photo Festival Saguenay présente le projet Forest Gardeners de Sébastien Michaud.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

L’œuvre Forest Gardeners se décline en trois parties : la culture de la graine en pépinière, le reboisement en forêt ainsi que la récolte et première transformation en scierie.

« Je me promenais dans la région et je voyais des serres, une pépinière, celle avec qui j’ai commencé le projet. Je trouvais l’accumulation de ces serres intrigantes. Je suis arrivé sur le terrain, j’ai commencé à discuter avec les gens qui travaillaient. À la fin de la journée, j’avais déjà pas mal toute l’idée de ce que je voulais faire », raconte Sébastien Michaud.

La 11e édition du Zoom Photo Festival se déroule jusqu'au 25 octobre prochain.

D'après les informations de Julie Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !