•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario ferme gyms, cinémas et restaurants à Toronto et Ottawa

Une femme porte un masque, assise dans un tramway.

L'Ontario est au milieu de la deuxième vague, selon Santé publique Ontario. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Les salles de cinéma, d'entraînement, ainsi que les salles à manger des restaurants devront rester fermées pour les 28 prochains jours à Toronto, Ottawa et dans la région de Peel.

C'est ce qu'a annoncé le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de la province, lors d'un point de presse, vendredi.

Le Dr Williams a ajouté que les casinos et salles de bingo devaient également fermer. Les musées, galeries d'art, zoos et centres des sciences qui offrent des expositions interactives ou expositions à haut risque de contact personnel sont aussi visés.

Si tout le monde avait suivi nos consignes sanitaires, […] on n'aurait pas à prendre de telles mesures, a expliqué le Dr Williams.

Ces restrictions prendront effet samedi à 0 h 01 et resteront en place jusqu'au 7 novembre.

Un graphique expliquant les nouvelles restrictions.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le resserrement des règles durera au moins 28 jours.

Photo : Radio-Canada

Ottawa, Toronto et la région de Peel, qui se trouve à l'ouest de Toronto et comprend la ville de Brampton, sont visées par cet ordre de fermeture.

Le Dr Williams a précisé que les écoles et les lieux de culte allaient rester ouverts jusqu'à nouvel ordre.

Les nouvelles restrictions comprennent aussi des consignes pour les rassemblements : les événements doivent rester à un maximum de 10 personnes à l'intérieur et 25 personnes à l'extérieur, ce qui comprend les mariages, les visites guidées et les visites libres de propriétés à vendre.

De plus, les entreprises de services de soins personnels pour lesquels les clients doivent retirer leur masque doivent aussi fermer.

Les matchs de sport d'équipe sont aussi annulés, mais les entraînements sans contact sont permis.

300 millions de dollars

Le premier ministre Doug Ford a annoncé, quelques heures après le point de presse de la santé publique, qu'une enveloppe de 300 millions de dollars a été réservée pour aider les entreprises affectées par les nouvelles restrictions.

Le premier ministre, la ministre de la Santé et d'autres hauts responsables s'en vont à une conférence de presse à Queen's Park.

Le premier ministre Doug Ford a annoncé du financement d'urgence. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Ces sous serviront à annuler des factures de taxes provinciale et municipale ainsi que des [factures d'électricité] pour les entreprises qui sont touchées. Nous allons faire tout en notre pouvoir pour vous aider, a-t-il déclaré.

Ce soutien sera fourni par la province et sera disponible dans toute région où ces mesures sont nécessaires. Plus de détails seront publiés dans les prochains jours, peut-on lire dans un communiqué publié par le gouvernement.

Le premier ministre a d'ailleurs souligné le financement annoncé par le gouvernement fédéral vendredi matin.

M. Ford a expliqué durant son point de presse qu'il s'agissait une décision très difficile pour lui personnellement et qu'il se sentait mal pour les petites et moyennes entreprises touchées.

Manque de transparence, selon l'opposition

À Queen's Park, l'opposition officielle a rejeté la responsabilité de la situation difficile dans laquelle la province s'est plongée directement vers le premier ministre.

La situation présente est la responsabilité du premier ministre Ford, selon la cheffe du Nouveau Parti démocratique provincial, Andrea Horwath. Toutes les décisions sont entre ses mains.

La cheffe de l'opposition officielle a déclaré en conférence téléphonique vendredi que le premier ministre et son équipe devaient faire preuve de plus de transparence. On ne sait toujours pas qui fait partie de sa table de concertation en santé, a-t-elle ajouté.

Protéger les hôpitaux

Le Dr Adalsteinn Brown, qui fait partie de la table de concertation en santé de la province, a expliqué que ces décisions avaient été prises parce que le nombre de personnes hospitalisées en raison du virus continue d'augmenter. Nous devons protéger les hôpitaux, dit-il. Il y a présentement 225 personnes hospitalisées, et 47 personnes aux soins intensifs en raison du virus dans la province.

Les hospitalisations liées au COVID-19 ont augmenté de 250 % au cours des trois dernières semaines et le taux d'occupation des unités de soins intensifs de l'Ontario devrait dépasser le seuil à partir duquel le système de soins de santé peut maintenir les chirurgies programmées et d'autres services de soins actifs, même dans le meilleur des cas, peut-on lire dans le communiqué officiel de la province.

Depuis plusieurs jours

La médecin hygiéniste de la Ville de Toronto, la Dre Eileen de Villa, demandait que la province ferme les bars et les restaurants depuis plusieurs jours déjà. Lundi dernier, le premier ministre Doug Ford avait catégoriquement refusé de prendre une telle mesure.

Vendredi, cependant, M. Ford a convoqué une réunion d'urgence de son gouvernement pour faire face à l'augmentation du nombre de cas, selon CBC News. Cette réunion précède l'annonce des nouvelles restrictions de quelques heures.

Puis, lors de son point de presse de vendredi après-midi, le premier ministre a confirmé qu'il avait tenté de garder ces entreprises ouvertes le plus longtemps possible. Il a ajouté s'être résigné à imposer ces nouvelles restrictions lorsque les responsables de la santé publique m'ont montré les toutes dernières données.

Pourtant, les prévisions publiées par le gouvernement le de l'Ontario le 30 septembre dernier comprenaient la possibilité que la province atteigne le cap des 1000 cas de COVID-19 par jour d'ici la mi-octobre.

L'Association des hôpitaux de la province, elle, avait demandé un reconfinement d'Ottawa et de Toronto dès le 28 septembre.

Le membre du conseil municipal de Toronto, Joe Cressy, a remercié le premier ministre d'avoir pris ces mesures. C'est une étape importante et je tiens à remercier la province pour cette intervention cruciale.

Vendredi, l'Ontario a établi un nouveau record avec 939 nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !