•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de jardins qui porte fruit… et légumes

Une jeune fille plante des graines.

Jeunes et moins jeunes ont pu apprendre à jardiner.

Photo : Fournie par le projet Home Garden

Radio-Canada

Le projet Home Garden, offert par des organismes du Grand Sudbury, a mené à la création cet été de plus de 300 jardins à travers la ville, dont plusieurs qui ont profité à des familles vivant dans des logements sociaux.

L’initiative, lancée en mai par le réseau de jardins communautaires de Sudbury, la banque alimentaire de Sudbury et l’organisme Sudbury Shared Harvest, avait comme objectif de soutenir la sécurité alimentaire et promouvoir le jardinage et l’activité physique pendant la pandémie.

Un volet du projet a permis de fournir des jardins à 78 familles et groupes vivant dans une situation précaire.

Des plantes dans un bac à jardinage.

Des bacs à jardinage ont été installés un peu partout en ville.

Photo : Fournie par le projet Home Garden

Les résidents novices en matière de jardinage ont pu recevoir de la terre gratuite livrée à leur domicile, ainsi que des semences distribuées un peu partout dans la ville.

Des formations en ligne leur ont été offertes.

En septembre, les organisateurs ont sondé les participants et ont reçu de nombreuses réponses.

J’ai eu une abondante récolte de courgettes et de tomates, et j’ai beaucoup appris, raconte Erica. Ce fut un processus extrêmement agréable.

Corbyn MacLean tient des légumes.

Plusieurs enfants ont participé au projet avec leur famille.

Photo : Fournie par le projet Home Garden

Nous n’arrivions pas à croire la quantité de légumes qui pouvaient pousser à partir de quelques graines, témoigne Andrew, un autre jardinier en herbe.

Plusieurs participants affirment que le jardinage a permis de créer des liens et d’aider leurs voisins.

Le jardin a suscité de grandes discussions dans le voisinage quand les gens venaient le voir , raconte une participante anonyme. De plus, ils peuvent rentrer chez eux avec des légumes frais.

J’ai partagé ma récolte avec ma famille et mes amis. En particulier ceux qui n’ont pas pu faire leurs courses en raison de la COVID-19 et de leur immunodéficience, relate Craig.

Rachelle Niemela, porte-parole des organisateurs, remercie la Ville du Grand Sudbury et les entreprises locales Futurescape Landscaping et Southview Growers qui ont contribué au succès du projet.

Vous avez permis aux familles et aux quartiers de se rassembler pendant ce qui a été une période difficile pour beaucoup, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !