•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Moncton et le Restigouche régressent en phase orange

Blaine Higgs en conférence de presse devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 9 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les éclosions de COVID-19 à Moncton et dans le Restigouche incitent le gouvernement du Nouveau-Brunswick à rétrograder en phase orange ces deux régions de la province à compter de minuit, indique vendredi le premier ministre Blaine Higgs.

Une liste des activités permises ou interdites en zone orange se trouve sur le site du gouvernement (Nouvelle fenêtre).

Cela signifie pour les résidents de la zone 1 (Moncton / Sud-Est) et de la zone 5 (Restigouche) le retour à la bulle formée de deux ménages et des membres de leur famille immédiate (parents, enfants, frères, sœurs et grands-parents). Le personnel soignant et les aidants naturels peuvent aussi être en contact avec les membres de ces bulles.

Les rassemblements en plein air, avec distanciation physique, doivent se limiter à 10 personnes ou moins.

Les services religieux, mariages et funérailles à l'intérieur sont autorisés pour 10 personnes ou moins.

Fermé ou ouvert à Campbellton et Moncton?

Le retour à la zone orange signifie aussi la fermeture, dans les régions de Campbellton et Moncton, des salons de coiffure, des salons de barbiers, des spas, des gymnases et des salles de sport, des cinémas, des casinos, salles de bingo et centres de divertissement.

Les écoles et garderies seront ouvertes.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les rendez-vous avec des fournisseurs de soins ou professionnels de la santé peuvent avoir lieu, mais on encourage les consultations virtuelles dans la mesure du possible. Il est recommandé de téléphoner à ces fournisseurs avant de se déplacer.

Les activités sportives et de loisirs sont toujours permises en plein air, y compris le camping et le VTT, mais aucun sport organisé ne peut avoir lieu.

Les établissements qui servent des aliments et des boissons, ainsi que les commerces au détail, peuvent poursuivre leurs activités.

Peut-on voyager entre les régions du Nouveau-Brunswick?

Les déplacements entre les régions sont permis, mais le premier ministre Blaine Higgs demande aux Néo-Brunswickois et aux résidents de la bulle atlantique de remettre leurs séjours prévus dans les régions de Moncton ou Campbellton.

Nous déconseillons d'entrer et de sortir des zones touchées, sauf pour des raisons essentielles, a dit le premier ministre.

Si vous habitez dans une autre zone et roulez sur la Transcanadienne, lorsque vous passez à travers la grande région de Moncton, s'il vous plaît, ne vous arrêtez pas maintenant.

Une citation de :Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Toutes les autres régions du Nouveau-Brunswick demeurent à la phase jaune (Nouvelle fenêtre), où elles se trouvent depuis mai.

Le Nouveau-Brunswick s’est doté d’une charte de couleur pour indiquer le niveau de vigilance face au coronavirus et dicter les restrictions qui s’appliquent. Il y a quatre niveaux d’alerte (Nouvelle fenêtre). Classées de la moins grave à la plus sérieuse, ce sont les phases verte, jaune, orange et rouge.

13 nouveaux cas, dont 12 dans le Restigouche

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, a annoncé vendredi la découverte de 13 nouveaux cas de COVID-19, dont 12 dans la région du Restigouche. L'autre cas est dans la région de Moncton.

Jennifer Russell devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick lors d'une conférence de presse.

La docteure Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, le 9 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada

Cela porte à 37 le nombre de cas actifs connus dans la province. Trois patients sont hospitalisés.

À Moncton, 150 personnes liées à l'éclosion de coronavirus qui s'est déclarée en début de semaine au Manoir Notre-Dame, un foyer de soins, sont en isolement.

Possible exposition au coronavirus dans un McDonald's et au bar Igloo à Moncton

La médecin hygiéniste en chef a indiqué que des clients pourraient avoir été exposés au coronavirus au restaurant McDonald's du 45, avenue Morton, à Moncton.

Les gens qui ont fréquenté la salle à manger de ce restaurant du 28 septembre au 5 octobre, inclusivement, de 8 h à midi, doivent être attentifs à l'apparition de symptômes de la COVID-19 dans les 14 jours suivant leur visite. Si des symptômes apparaissent, il faut s'isoler immédiatement et communiquer avec le 811 pour passer un test.

Tard vendredi soir, le bar Igloo, situé au 300, promenade Elmwood à Moncton, a déclaré dans une publication Facebook qu'un de ses employés avait reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 après une visite de routine à l'hôpital, sans symptômes liés à la COVID-19. Cet employé, qui travaillait dans les cuisines, ne participait pas à la préparation de la nourriture, a précisé l'établissement. Tous les employés seront testés et plus de détails seront plus tard communiqués, a-t-il ajouté.

Travailleurs de la santé en isolement

Le Réseau de santé Vitalité, de son côté, a indiqué vendredi après-midi que 18 de ses employés dans le Restigouche étaient en isolement puisqu'ils sont atteints de la COVID-19 ou des contacts étroits de personnes qui ont contracté le virus.

Visites interdites et services médicaux réduits

Le Réseau de santé Vitalité a mis fin vendredi aux visites à l’Hôpital régional de Campbellton, sauf pour quelques cas d’exception.

Les visites aux unités d’obstétrique, de pédiatrie et de soins palliatifs sont limitées à un visiteur désigné par patient.

Dans le cas des visiteurs qui vont recevoir l’aide médicale à mourir, la présence de deux visiteurs désignés, en alternance, est permise.

L'Hôpital de Campbellton, où travaillait parfois le Dr Jean-Robert Ngola.

L'Hôpital régional de Campbellton à l'été 2020.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

La décision est justifiée pour assurer la sécurité des patients, des visiteurs et des employés, selon Vitalité.

Par ailleurs, les services au Centre de santé communautaire St. Joseph, à Dalhousie, sont réduits. Le service de prises de sang y est fermé jusqu’à nouvel ordre. Au besoin, les patients pourront être redirigés vers l’hôpital de Campbellton, signale Vitalité.

École fermée à Campbellton

Un cas de COVID-19 a entraîné la fermeture temporaire de l'école secondaire anglophone Sugarloaf, à Campbellton. Les élèves suivront leurs cours de la maison au retour du congé de l'Action de grâce, mardi et mercredi prochain. L'apprentissage en ligne se fera à temps plein dès mardi pour les élèves du Québec qui fréquentent cette école.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.