•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des changements réclamés dans les foyers de soins ontariens

Des manifestants tiennent des drapeaux et des pancartes.

Les manifestants demandent plus de soutien pour les employés des foyers de soins de longue durée.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Radio-Canada

Des rassemblements pour demander des améliorations dans les établissements de soins de longue durée ont eu lieu à travers la province aujourd'hui, à l’appel de la Coalition ontarienne de la santé.

Les manifestations étaient organisées dans de nombreuses villes ontariennes dont Thunder Bay et Sudbury.

Les annonces du gouvernement concernant le financement et le recrutement dans les dernières semaines augmentent les budgets, mais sont très loin de ce dont nous avons besoin.

Coalition ontarienne de la santé

Dans un communiqué, la Coalition ontarienne de la santé (COS) rappelle que plus de 1900 résidents et employés des centres de soins de longue durée sont morts après avoir contracté la COVID-19.

Le groupe déplore l’absence d’un plan clair de recrutement de personnel et reproche au gouvernement de ne pas se préoccuper du manque d’emplois à temps plein et des mauvaises conditions de travail dans ce secteur.

Contrairement au Québec qui a lancé un plan de recrutement de 10 000 préposés, rien n'est fait en Ontario. [...] Nous exigeons que le gouvernement Ford agisse immédiatement.

Coalition ontarienne de la santé
Des manifestants sur le gazon.

Des manifestations se sont tenues un peu partout en province, notamment à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Trois dollars de plus

La semaine dernière, le gouvernement ontarien a annoncé une hausse salariale temporaire de 3 $/heure pour les préposés des centres de soins de longue durée.

La députée de Nickel Belt, France Gélinas, juge la mesure annoncée par le gouvernement Ford insuffisante. Elle souligne que celle-ci ne garantit pas plus de postes à temps plein.

La porte-parole du NPD en matière de santé affirme que l'amélioration des soins passe par l'amélioration des conditions de travail des préposés aux bénéficiaires.

On veut que le travail d’une préposée aux soins devienne une carrière. Ça veut dire qu’on leur offre un emploi à temps plein.

France Gélinas, députée de Nickel Belt et porte-parole du NPD en matière de santé
France Gélinas accorde une entrevue.

La porte-parole de l'opposition en matière de santé, France Gélinas, demande de meilleures conditions pour les travailleurs des foyers de soins de longues durées et les résidents.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Le gouvernement ontarien répond

Plus tard dans la journée, le ministère des Soins de longue durée a envoyé un communiqué en réponse aux manifestations.

Mark Nesbitt, le porte-parole du ministère, écrit notamment que le personnel des centres de soins de longue durée est la colonne vertébrale de ce secteur.

Le ministère développe présentement une stratégie détaillée de recrutement dans ce secteur pour la fin de l’année.

Mark Nesbitt, ministère des Soins de longue durée

Le porte-parole rappelle que le gouvernement avait une enveloppe d’urgence de 243 millions de dollars pour le personnel et les équipements.

Plus stable présentement dans le Nord

La situation dans les établissements de soins de longue durée du Nord est actuellement stable, en ce qui a trait à la COVID-19. Mais ailleurs, dans l'est et le sud de l’Ontario, on observe des éclosions du coronavirus.

Toutefois, durant les premiers mois de la pandémie, ce sont 23 centres de soins de longue durée du Nord qui avaient été touchés.

Lynn Logtenberg était de la manifestation de Sudbury. Son père, un résident d'un centre de soins de longue durée, a été infecté par la COVID-19 et en garde des séquelles.

Lynn Logtenberg accorde une entrevue.

Le père de Lynn Logtenberg a été atteint de la COVID-19 au printemps. Il a survécu, mais il a besoin de plus d'aide qu'avant.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Mme Logtenberg déplore elle aussi le manque de personnel dans les centres de soins de longue durée.

Avec plus de personnel, [les préposés] seraient moins pressés. Des fois, les résidents ont juste besoin d’un petit bonjour, mais s'ils doivent prendre soin de 10 autres [...] plus d’argent, ça ne leur donne pas plus de temps.

Lynn Logtenberg , manifestante

Et comme bien des proches de résidents de foyers de soins, elle s'inquiète des répercussions possibles de la deuxième vague sur le bien-être et la santé de son père.

Avec les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !