•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vieux chums et Imelda 3 au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

Un homme regarde l'affiche du festival.

Le Festival du cinéma international a présenté deux films de sa programmation.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a dévoilé deux films qui feront partie de sa prochaine programmation.

L’équipe du festival dit réitérer son engagement envers le cinéma québécois en diffusant un long et un court métrage.

D’abord, le plus récent film du réalisateur Claude Gagnon, Les vieux chums, sera présenté en première québécoise.

Le film aborde la mort prématurée de Pierrot, qui revient dans son Saint-Hyacinthe natal pour y revoir les lieux et les personnes qu’il a aimés pour une dernière fois. Il sollicitera l’aide de son ami Jacques pour l’aider à bien finir ses jours.

Le long métrage met en vedette Patrick Labbé, Paul Doucet, Luka Limoges, Marie-Pier Labrecque et Hassan El Fad.

Les vieux chums est l’un des meilleurs films de Claude Gagnon. C’est un film très personnel qui raconte une grande histoire d’amitié entre deux vieux chums. Le personnage de Pierrot revient chez lui avec ce besoin de faire la paix avec les gens et avec la vie, en quelque sorte. Par le fait même, il offre le cadeau ultime aux personnes qui ont été importantes dans sa vie : il fait le bien autour de lui pour la toute dernière fois, témoigne Jacques Matte, président du FCIAT, par voie de communiqué.

Un court métrage

Le festival présentera également le troisième court métrage de la trilogie Imelda, de Martin Villeneuve, qui y reprendra également le rôle-titre. Imelda 3 : Simone se veut la continuité de l’oeuvre, où Martin Villeneuve interprète sa grand-mère paternelle.

Une affiche de film.

L'affiche du film Imelda 3 : Simone de Martin Villeneuve.

Photo : gracieuseté

Le film mettra également en vedette la grande Ginette Reno, qui y interprétera Simone, la grand-mère maternelle de Martin Villeneuve. Celui-ci s’imagine, à travers ce court métrage, comment ces deux rivales auraient pu faire la paix.

Nous sommes particulièrement charmés de retrouver le personnage d’Imelda, qu’on apprécie, mais qui nous agace en même temps! Dans ce nouveau court métrage, le désir de se réconcilier commence à poindre chez Imelda (admirablement interprétée par Martin Villeneuve) et on la découvre plus tournée vers autrui que jamais. Il s’agit également d’un retour de Ginette Reno à l’écran. C’est une retrouvaille des plus mémorables dans un rôle qu’elle nous transmet avec une justesse époustouflante, selon moi une de ses grandes performances cinématographiques, commente Émilie Villeneuve, directrice générale du FCIAT.

La programmation complète du festival sera dévoilée le 20 octobre. Le 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue se déroulera du 31 octobre au 5 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !