•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Magasin d'applications : Microsoft se range du côté des critiques d'Apple

Un immeuble au logo de Microsoft

Microsoft prend position dans le débat opposant de nombreux développeurs d'applications à Apple.

Photo : Reuters / Mike Blake

Radio-Canada

L’entreprise Microsoft serait ouverte à baisser le pourcentage de commission qu’elle prend sur les ventes dans son magasin d’applications, si l’on se fie à une liste de principes, dévoilée jeudi, qui la guideront dans ses décisions.

Le géant informatique et plusieurs autres joueurs importants de l’industrie, dont l’éditeur de Fortnite Epic Games, ont critiqué ces derniers mois les pratiques d’Apple, qui exige une commission allant jusqu’à 30 % pour toutes les ventes sur son App Store.

Les développeurs d’application ne peuvent faire autrement que de passer par l’App Store pour offrir leurs logiciels aux utilisateurs et utilisatrices de produits Apple.

À l’inverse, Microsoft dit vouloir offrir une tarification ajustable, raisonnable, lui permettant de faire face à la concurrence d’autres magasins d’applications sur Windows, dans un billet de blogue énonçant les 10 principes qu’elle compte adopter (Nouvelle fenêtre).

L’entreprise précise qu’elle veut laisser le choix aux développeurs d’utiliser leur propre magasin d’applications, plutôt que celui de Microsoft. Elle n’entend pas non plus les empêcher d’utiliser leurs propres systèmes de paiement dans leurs applications.

Microsoft gère un magasin d’applications destinées à une variété d’appareils qu’elle met en marché : des ordinateurs de bureau, des portables ou des tablettes, par exemple, qui utilisent ses systèmes d’exploitation.

Appel à des règles de jeu équitables

Cette prise de position de Microsoft a plu à Spotify, notamment. Elle aidera à créer des règles de jeu équitables pour les développeurs, petits et grands, et fournira aux consommateurs une plus grande variété de choix, a écrit le diffuseur de musique en continu dans un communiqué, ajoutant espérer que d’autres plateformes suivront l’exemple de Microsoft.

Une douzaine d’entreprises, dont Epic Games et Spotify, ont créé le mois dernier la « Coalition for App Fairness » (coalition pour l’équité entre applications) pour s’opposer aux pratiques d’Apple, qu’elles accusent d’abus de position dominante sur son magasin d’applications.

Les gens qui gèrent les magasins d’applications ne doivent pas abuser du contrôle dont ils profitent, avaient-elles déclaré.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !