•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ateliers de théâtre créés sur mesure pour les écoles cet automne

La devanture de la Maison Théâtre. Un bâtiment gris et rouge avec de grandes fenêtres.

La Maison Théâtre se spécialise dans le théâtre pour la jeunesse depuis 1984.

Photo : Facebook / La Maison Théâtre / Marie-Andrée Lemire

Radio-Canada

Cet automne, la Maison Théâtre propose aux écoles primaires et secondaires du Québec trois ateliers adaptés aux règles sanitaires.

L’organisation, qui se spécialise depuis 36 ans dans le théâtre pour la jeunesse, a profité de la saison estivale pour concevoir des ateliers qui répondent aux besoins des jeunes, notamment à ceux liés à la pandémie de COVID-19.

On offre à la base une expérience artistique, mais on est aussi extrêmement préoccupés par les besoins sociaux et émotionnels des enfants, des ados, indique Sophie Labelle, directrice artistique de la Maison Théâtre.

Forte de son approche adaptée pour les jeunes, l’organisation offre trois ateliers cet automne en présentiel ou en virtuel synchrone. Ces contacts avec les élèves apparaissent essentiels pour la Maison Théâtre, qui indique par voie de communiqué que la sortie scolaire en milieu culturel représente l’accès le plus équitable aux arts vivants pour les jeunes de toute provenance.

Le premier atelier, consacré aux enfants de la maternelle à la deuxième année du primaire, s’articule autour de l’exploration des émotions et du mouvement du corps. Le deuxième atelier utilise le théâtre d’objet et vise les élèves de la troisième à la sixième année. Enfin, le troisième atelier, ayant pour thème créer du sens, mène à la réalisation d’une microperformance pour les élèves du secondaire.

Les ateliers ont été conçus pour que les jeunes puissent s’exprimer. Il y a la notion du safe space, d’espace confortable où on est capable de vivre des émotions, aussi bien comme spectateur ou comme créateur, explique Sophie Labelle, qui espère que les activités proposées seront également des bouffées d’air frais pour les jeunes aux prises avec plusieurs contraintes en raison de la pandémie.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !