•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Mégantic : la voie de contournement franchit une nouvelle étape

Le centre-ville de Lac-Mégantic vu du haut des airs à l'aide d'un drone.

Vue aérienne d'un secteur de Lac-Mégantic où devrait passer la future voie de contournement.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les études préliminaires nécessaires pour réaliser la voie ferroviaire contournant le centre-ville de Lac-Mégantic sont terminées, fait savoir la Ville de Lac-Mégantic. Du même souffle, les obligations de consultations publiques ont elles aussi été réalisées.

L’avant-projet définitif de la voie de contournement a été présenté à la mi-septembre par la firme Aecom. Cette dernière avait, à cette occasion, remis un rapport à la Ville de Lac-Mégantic, selon la mairesse Julie Morin.

[Ce] rapport a été présenté quelques semaines plus tôt aux municipalités concernées, soit Nantes, Frontenac et Lac-Mégantic, de même qu’aux deux paliers de gouvernement qui ont financé les travaux, le rapport a été transmis aux autorités gouvernementales fédérales qui peuvent maintenant entamer la phase des plans et devis, en partenariat avec l’opérateur ferroviaire, explique-t-on dans un communiqué diffusé mardi.

Cette dernière étude avait pour objectif de détailler et de préciser le tracé privilégié retenu afin de fournir les éléments nécessaires à la rédaction des plans et devis.

Le projet franchit donc une étape importante puisqu’il s’agissait de la dernière étape avant que la Ville de Lac-Mégantic puisse transférer l’ensemble du dossier à Transports Canada qui assurera la continuité du projet, souligne Mme Morin.

Une centaine de mesures d’atténuation demandées

Le projet de la voie de contournement a été jugé acceptable au plan environnemental par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). Toutefois, plus d'une centaine de mesures d'atténuation, de compensation et de suivi doit être mise en place.

Dans une lettre adressée à la Ville de Lac-Mégantic, le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques indique que ces mesures permettront d’assurer que le projet de voie de contournement soit réalisé dans le respect des attentes de la population et des bonnes pratiques en matière de protection de l’environnement.

La mairesse Julie Morin se dit satisfaite et explique que Transport Canada s'est engagé à respecter les 138 recommandations formulées par le BAPE.

D’ailleurs, dans une lettre à l’intention du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Transport Canada insiste que la réalisation de ce projet est une priorité pour le gouvernement du Canada.

Une gestion chaotique

Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire (OESF) de Lac-Mégantic, considère que le dossier de la voie de contournement a été géré de façon plus ou moins chaotique.

On a rapidement statué sur un tracé sans consulter. Les municipalités ont réagi par après pour [faire savoir] qu’elles voulaient des changements et que ça passe ailleurs. Ça a été entendu, mais ça n’a pas été respecté, lance-t-il en entrevue.

M. Bellefleur dit être content d’apprendre que le dossier évolue, mais il avoue se poser beaucoup de questions. À l’origine, c’était un projet de guérison sociale après la tragédie de Lac-Mégantic. C’était une voie de contournement réparatrice [...] mais qui devient une division sociale par rapport aux autres municipalités, regrette-t-il.

Par ailleurs, le rapport de l’avant-projet définitif sera rendu public à la fin de l’automne, précise-t-on.

Le début des travaux de la voie de contournement ferroviaire est toujours prévu en 2021-2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !