•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump veut que les militaires américains aient quitté l’Afghanistan d'ici Noël

Il reste moins de 5000 soldats américains dans ce pays où ils sont présents depuis 2001.

Six soldats américains marchent sur un sol terreux, le long d'une clôture de barbelés.

Des soldats américains marchent à l'extérieur de leur base dans la province d'Orozgân en Afghanistan.

Photo : Reuters / Omar Sobhani

Radio-Canada

« Nous devrions faire rentrer à la maison d'ici Noël le petit nombre de nos courageux hommes et femmes qui servent encore en Afghanistan! », a tweeté le président américain Donald Trump à quelques semaines de l’élection du 3 novembre.

Ce retrait tel qu’annoncé est plus rapide que prévu par l'accord entre les États-Unis et les talibans.

M. Trump promet depuis des années de mettre fin aux guerres sans fin, et il n'a jamais caché qu'il espérait accélérer le retrait d'Afghanistan à l'approche de la présidentielle.

L'administration Trump s'est engagée à retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan à la mi-2021 au plus tard dans un accord historique signé le 29 février avec les talibans pour mettre fin à la plus longue guerre des États-Unis. En échange, les talibans se sont engagés à ne pas laisser de terroristes opérer depuis les territoires qu'ils contrôlent, et à entamer des négociations de paix directes et inédites avec le gouvernement de Kaboul.

Ces dernières ont commencé en septembre, avec plusieurs mois de retard, et n'ont pas encore permis d'aboutir à une entente pour diminuer la violence, voire conclure un cessez-le-feu.

En septembre, il y avait 8600 militaires américains en Afghanistan. Le Pentagone avait indiqué qu'une nouvelle phase du retrait était imminente.

Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale, a indiqué mercredi que Washington réduirait les effectifs à 2500 hommes d'ici le début de l'année prochaine.

Lorsque le président Donald Trump a pris ses fonctions, il y avait plus de 10 000 soldats américains en Afghanistan. Aujourd'hui, il y en a moins de 5000, et ce chiffre baissera encore jusqu'à 2500 d'ici le début de l'an prochain, a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à l'université du Nevada, à Las Vegas.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !