•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plongée et enseignement, deux passions pour Jean-François Bolduc

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une veste de plongée est posée sur une table et au loin, dans le lac, cinq plongeurs sont dans l'eau.

Il est possible de plonger en Alberta, il existe plusieurs lacs dans lesquels se cachent une multitude de trésors.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

La plongée sous-marine en Alberta, c'est peu commun, mais c'est possible... Avec des conditions plus difficiles dont la température de l'eau très froide et la visibilité moyenne, l'Alberta n'est pas la destination première pour la plongée et pourtant, il y a une communauté grandissante. Jean-François Bolduc, qui est venu du Québec pour s'établir à Cochrane, en a fait sa passion et sa mission, de la partager.

Jean-François Bolduc est accroupi derrière une veste "BC" de plongée dans la boutique où il enseigne.

Jean-François Bolduc, instructeur de plongée en Alberta depuis plus de sept ans a découvert sa passion au Mexique.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Il y a un peu plus de huit ans, on était en vacances au Mexique et quand j'ai vu des gens partir en bouteille dans les grottes sous l'eau, dans les cénotes, je me suis dit : "Wow! on peut faire ça?!" Après ça, j'ai commencé à regarder des films comme tout le monde, explique Jean-François, et en revenant de voyage j'ai appelé un centre de plongé et j'ai fait mon premier cours.

Après cinq minutes je savais que je voulais devenir instructeur de plongée. Ça a pris environ deux ans pour faire toutes les qualifications pour devenir instructeur.

Jean-François Bolduc, instructeur de plongée.
Le plongeur s'apprête à enfiler sa veste de plongée.

«C'est une petite communauté et tout le monde se connait. Tout le monde est toujours partant pour aller plonger peu importe l'endroit ou la météo,» partage Jean-Françcois.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Avec son expérience en enseignement, il a senti tout de suite l'envie de partager et d'encourager les jeunes à découvrir un autre univers, celui du monde marin. Pour lui, voir la réaction d'un jeune qui respire sous l'eau pour la première fois le motive à continuer dans cette voie.

Avec la venu de la COVID-19, plusieurs voyages ont du être annulés. C'est le cas pour Daisy et Kate Hagens, qui avaient commencé leur cours en piscine et qui devaient aller au Mexique pour terminer leur certificat. Leur père, John Hagens, a voulu toutefois qu'elles le terminent et pourquoi pas le faire en Alberta. Un apprentissage qui sera différent et plus difficile puisque ce sera en combinaison sèches, ce qui apporte d'autres défis.

Les deux jeunes filles sont en habits de plongée et viennent tout juste de sortir du lac.

Daisy (15 ans) et Kate (13 ans) Hagens, les élèves de Jean-François, ont réussi toutes les épreuves nécessaires pour obtenir leur certificat de plongée, dans un lac à 2 degrés celsius.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Plonger en eaux froides permet d'être un bon plongeur partout, dans n'importe quel environnement.

Jean-François Bolduc, instructeur de plongée,
Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Enseignement de la plongée, la passion de Jean-François Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !