•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La place des Festivals pourrait-elle devenir la place Oscar-Peterson?

Dans un studio de télévision, Oscar Peterson, assis au piano, avec en arrière-plan Ed Thigpen à la batterie et Ray Brown à la contrebasse.

Le Trio Oscar Peterson composé d'Ed Thigpen, à la batterie, Oscar Peterson, au piano, et Ray Brown, à la contrebasse, durant une prestation dans un studio de Radio-Canada le 13 février 1964.

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Après la controverse provoquée par l'idée de rebaptiser la station de métro Lionel-Groulx en l'honneur du pianiste Oscar Peterson, voilà que l'opposition officielle à l'Hôtel de Ville propose de donner le nom du musicien à la place des Festivals, située au centre-ville.

Né en 1925 à Montréal, Oscar Peterson a grandi dans la Petite-Bourgogne. Un parc de l'arrondissement du Sud-Ouest porte d'ailleurs déjà son nom depuis 2009. L'opposition estime cependant que cela ne rend pas justice à la contribution du musicien, décédé en 2007 à Mississauga, en Ontario.

Certes, il y a ce petit parc dans la Petite-Bourgogne, mais pour nous, cela ne suffit pas, il fallait absolument une place d'envergure, a expliqué en entrevue le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Pérez, rappelant l'influence particulière du musicien sur le Festival international de jazz de Montréal, qui se déroule chaque année, exception faite de 2020, à la place des Festivals.

C’est la moindre des choses de vouloir honorer ainsi une légende du jazz, un homme considéré comme l’un des plus grands pianistes de jazz de tous les temps.

Une citation de :Lionel Pérez, chef d'Ensemble Montréal

Interrogée à ce sujet mercredi, lors de la conférence de presse sur l'état de la situation quant à la COVID-19, la mairesse de Montréal Valérie Plante n'a pas voulu commenter la proposition spécifique de l'opposition officielle, qui devrait être débattue au conseil municipal du 19 octobre.

Nous avons eu plusieurs discussions avec la famille d'Oscar Peterson, puisque nous voulons en effet l'honorer à la hauteur de son talent et de sa contribution à Montréal, a-t-elle indiqué. Je peux vous assurer qu'il s'agit d'un projet sur lequel on travaille depuis un moment déjà.

Or la proposition d'Ensemble Montréal a reçu l'appui de la veuve du pianiste, Kelly Peterson, qui s'est dite grandement reconnaissante des efforts qui sont faits afin d’honorer dignement sa mémoire et son héritage.

Mme Peterson, tout en connaissant les propositions de la Ville, a évidemment décidé d'appuyer notre proposition, qui reflète peut-être mieux l'histoire et le legs de M. Peterson, a pour sa part réagi Lionel Pérez, spécifiant qu'elle était enchantée par l'idée proposée par son parti.

Éviter « un débat divisif »

Une pétition mise en ligne au printemps par un citoyen montréalais a amassé quelque 27 000 signatures afin de renommer la station de métro Lionel-Groulx en l'honneur du musicien.

L'homme à l'origine de cette pétition, Naveed Hussain, s'est toutefois heurté à la résistance de la Ville et de la Société de transport de Montréal (STM), mais aussi de citoyens, qui ont dénoncé l'effacement du nom de Lionel Groulx.

Or l'actuel projet d'Ensemble Montréal d'associer son nom à l’un des endroits les plus en vue au centre-ville a l'appui de M. Hussain.

Pour Lionel Pérez, le projet d'Ensemble Montréal est ainsi une solution élégante qui coche toutes les cases. Le nom générique actuel de la place des Festivals, estime-t-il, évitera de plonger la Ville dans un débat divisif.

Les Montréalais en sortiront gagnants, assure-t-il.

C'est aussi important, au niveau de la toponymie, de s'assurer qu'on a une plus grande représentativité de la diversité montréalaise, notamment de la communauté noire dans ce cas-ci, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !