•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement octroie 2 M$ à l’Opéra de Montréal, L’espace Yoop et la SAT

Cette annonce survient à la suite de l’appel à projets lancé par la ministre Nathalie Roy, en juin.

La soprano Nicole Lorange en costume d'époque chante sur scène.

Les initiatives numériques de l’Opéra de Montréal, de L’espace Yoop et de la Société des arts technologiques (SAT) seront subventionnées à hauteur de 2 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / LE COZ, André

Radio-Canada

À la suite de l’appel à projets numériques lancé par la ministre de la Culture, Nathalie Roy, en juin dernier, le gouvernement Legault a annoncé mercredi en fin d’après-midi qu’il soutiendra les initiatives numériques de l’Opéra de Montréal, de L’espace Yoop et de la Société des arts technologiques (SAT), et ce, à hauteur de 2 millions de dollars.

Souscrivez [aux appels de projets], parce que ce sera votre rémunération, avait lancé la ministre Roy lors de l’annonce d’un plan d'aide destiné au secteur culturel.

Les trois projets sélectionnés ont été soumis dans le cadre du programme Ambition numérique du Plan de relance culturel, servant à outiller les artisans [et artisanes] du milieu culturel en période de pandémie, et [à] leur permettre d’accroître leur revenus liés à l’exploitation de contenus ou de produits culturels en ligne, peut-on lire dans le communiqué émis par le ministère de la Culture.

Élargir les publics et maintenir l’emploi

L’Opéra de Montréal recevra pour sa part un montant de 700 000 $ pour mettre en place une initiative d’incubateur numérique, qui servira notamment à financer des projets de webdiffusion en collaboration avec cinq compagnies d’opéra partenaires. L’Opéra de Montréal souhaite également, grâce à la diffusion en ligne, avoir une plus grande portée et toucher de nouveaux publics.

Les 500 000 $ versés à la SAT serviront à mettre sur pied la plateforme nommée SATELLITE, qui vise à proposer un guichet en ligne de contenus de réalité virtuelle, dont les suggestions proviendront de 35 organismes québécois.

Lancé au début de l’été 2020, L’espace Yoop sera appuyé à raison de 800 000 $ par le gouvernement du Québec. La plateforme payante de diffusion de spectacles et d’événements en ligne développée par l’équipe de KOScène (Groupe KO) a annoncé en juin dernier qu’elle allait, en collaboration avec Solotech, s’installer dans quatre autres lieux, soit à Los Angeles, à New York, à Nashville et au Royaume-Uni.

L’humoriste et producteur Louis Morissette, qui est aussi président de Groupe KO, se réjouit de cette nouvelle. Il estime que l’aide du gouvernement permettra la création de centaines d’emplois chez les artistes, artisans et artisanes.

Cette subvention prouve encore une fois la résilience des artistes québécois et leur capacité à rebondir pour offrir la culture aux Québécois, cette fois-ci via une plateforme numérique.

Une citation de :Louis Morissette, président du Groupe KO et opérateur de L’espace Yoop Montréal

Le fondateur de Yoop, Benoit Fredette, souligne pour sa part que l’objectif n’est pas de remplacer les spectacles traditionnels, mais bien de les complémenter. Le modèle est là pour rester, soutient-il.

L’avenir est dans le numérique

Dans une déclaration à Radio-Canada, la ministre Nathalie Roy a souligné l’importance du développement numérique, qu’elle considère comme un outil prometteur pour la relance économique du milieu culturel québécois.

Cette aide permettra non seulement à ces entreprises et organismes de rejoindre leur public habituel, mais en plus, ils pourront maintenant élargir leurs horizons et développer de nouveaux publics.

Une citation de :Nathalie Roy

La ministre a également fait valoir que les projets soutenus par le programme Ambition numérique permettront à la population de consommer des productions québécoises tout en respectant les mesures sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !