•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Offre d'achat pour le Parc de l'aventure basque de Trois-Pistoles

Après plusieurs mois de tractations, la ville de Trois-Pistoles devrait devenir propriétaire du Parc de l'aventure basque en Amérique.

Le Parc de l'aventure basque en Amérique, à Trois Pistoles, est fermé depuis 2016 (archives).

Photo : Radio-Canada

La Ville de Trois-Pistoles confirme que trois organisations ont présenté un projet pour devenir propriétaire du Parc de l'aventure basque en Amérique (PABA), fermé depuis 2016. Un de ces groupes a même déposé une offre officielle à la Ville au cours des dernières semaines.

D'ici à 2021 on devrait avoir une bonne idée de qui pourrait en devenir l'acquéreur, précise le maire, Jean-Pierre Rioux.

Il ajoute que la Ville, propriétaire des lieux depuis trois ans, n'est pas intéressée à louer le bâtiment, mais à le vendre.

Trois organisations ont déposé un projet au conseil de Ville pour faire revivre l'ex-musée, ce qui constitue une belle surprise pour le maire.

En 2017, Trois-Pistoles avait racheté l'immeuble afin de tenter de lui redonner une seconde vie, mais toutes les tentatives avaient avorté, ce qui avait même mené le conseil municipal à considérer la démolition.

La Ville n'a pas voulu divulguer l'identité de ces groupes, par souci de confidentialité, mais les projets seraient tous reliés au tourisme. Cependant, la vocation initiale des lieux, c'est-à-dire la mise en valeur de l'histoire des Basques en Amérique, changerait.

Le premier critère c'est qu'il reste debout, ce n'est pas pour être détruit, et deux, c'est qu'il y ait une vocation économique touristique qui se poursuive dans le bas de la côte.

Une citation de :Jean-Pierre Rioux, maire de Trois-Pistoles

La Ville n'aura peut-être pas le loisir de choisir son acheteur, précise tout de même Jean-Pierre Rioux.

La vente d'un immeuble qui appartient à une municipalité est régie par la loi et une municipalité ne peut pas tout faire.

Ville de Trois-Pistoles

Ville de Trois-Pistoles

Photo : Radio-Canada

Il n'y a pas trop de place à l'improvisation de dire toi je t'aime, toi je t'aime pas, il va falloir fonctionner en fonction des critères de la loi.

Jean-Pierre Rioux espère que le bâtiment sera de nouveau accessible l'été prochain, moment qui correspondra aussi au retour du service de traversier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !