•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival du nouveau cinéma : la projection du film d’ouverture, Souterrain, annulée

Cinq mineurs se promènent dans une mine, portant des casques équipés d'une lampe torche.

Le film « Souterrain », de Sophie Dupuis, a nécessité 10 ans de travail.

Photo : Axia Films

Radio-Canada

Ce mercredi soir devait s’ouvrir le 49e Festival du nouveau cinéma (FNC) avec la présentation du film Souterrain, de Sophie Dupuis, au ciné-parc FNC X YUL, mais les forts vents attendus à Montréal ont obligé le festival à annuler, mercredi matin, cette projection. Toutefois, la programmation en ligne de ce festival a été lancée, et les quatre autres soirées au ciné-parc FNC X YUL sont maintenues pour le moment. 

Après avoir évalué plusieurs options pour tenter de sauver la soirée par différents moyens, le Festival, le distributeur et l’équipe du film sont contraints d’annoncer l’annulation de la soirée de Ciné-parc qui devait marquer le début du Festival ce soir, a indiqué le FNC par communiqué. 

Pas de report

Le film Souterrain, qui devait arriver dans les cinémas québécois vendredi, a vu sa sortie repoussée indéfiniment à la suite de l’annonce de la fermeture des cinémas situés en zone rouge jusqu’au 28 octobre. 

L’équipe du film ne voulant pas que Souterrain soit diffusé en ligne, le FNC a eu une idée originale pour le garder en ouverture de sa programmation malgré la fermeture des cinémas : projeter le film en formule ciné-parc au stationnement P11 de l’aéroport Montréal-Trudeau.

La centaine de places offertes s’était d’ailleurs envolée en moins de 90 minutes vendredi.

Souterrain ne sera pas diffusé en ligne au FNC. Le public montréalais devra donc attendre pour voir ce film très attendu. 

S’adapter de multiples fois

Cet obstacle météorologique de dernière minute est le dernier d’une longue série d’embûches que l’équipe du FNC a dû surmonter pour que ce festival puisse se tenir, envers et contre tout, malgré des plans plusieurs fois bousculés par la crise de la COVID-19.

Après le début de la pandémie, le festival s’est ajusté en proposant une programmation mêlant films en ligne ainsi que projections au Cinéma Impérial, à la Place des Arts et au ciné-parc FNC X YUL, qui est situé au stationnement P11 de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Puis, l’émergence d’une deuxième vague de la pandémie de COVID-19 a bouleversé cette planification. 

Tout était prêt pour une édition hybride, a expliqué Nicolas Girard Deltruc, directeur général du FNC, à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18. Puis on est passé en alerte jaune, orange puis rouge.

Entre chaque alerte, il a fallu [tout] revoir, repasser des coups de téléphone et réobtenir des autorisations. Ça a été un véritable parcours du combattant.

Une citation de :Nicolas Girard Deltruc

Une programmation en ligne accessible dans tout le Canada

Finalement, le FNC a réussi à conserver 90 % de sa programmation initiale. Jusqu’au 31 octobre, le public peut découvrir en ligne des films étrangers – tels que les longs métrages primés There Is No Evil, de Mohammad Rasoulof, ainsi que Topside, de Logan George et Celine Held –, canadiens et québécois – comme Saint-Narcisse, de Bruce LaBruce. Et il a également la possibilité de voir ou revoir Octobre, de Pierre Falardeau. 

Parmi les films français proposés, à noter la diffusion de deux films de Guillaume Nicloux avec Gérard Depardieu – Thalasso et L'enlèvement de Michel Houellebecq – et de la comédie antiraciste Tout simplement noir, de Jean-Pascal Zadi. Ce film, qui met en scène plusieurs vedettes françaises, a eu du succès cet été de l'autre côté de l'Atlantique.

C’est Mon année Salinger (My Salinger Year), de Philippe Falardeau, qui, en ligne, clôturera le festival.

Une femme fume une cigarette, assise sur un meuble dans un bureau. En arrière-plan, on aperçoit une autre femme qui parle au téléphone, assise derrière un bureau.

L'actrice Sigourney Weaver, dans le film « My Salinger Year ».

Photo : micro_scope

Au ciné-parc FNC X YUL, les cinéphiles pourront assister, de jeudi à dimanche, à quatre soirées consacrées à des films cultes : la nuit Mad Max, lors de laquelle sera projeté l’ensemble de la saga cinématographique de George Miller; The Shining, qui fête ses 40 ans; Total Recall, dont on célèbre le 30e anniversaire; et Pink Floyd: The Wall, réalisé par Alan Parker, qui est mort en juillet dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !