•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avocat Paul Hesse radié du barreau pour avoir volé des millions à ses clients

L'avocat Paul Hesse vêtu d'une chemise grise à rayures.

L'ancien avocat spécialisé en droit de l'immigration Paul Hesse.

Photo : YouTube

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société du Barreau du Manitoba a radié l’avocat d’immigration winnipegois Paul Hesse. Elle soutient qu’il a volé des millions de dollars à ses clients en leur promettant que des investissements les aideraient à immigrer au Canada.

M. Hesse faisait l'objet d'une enquête de l’organisme régulateur de l’activité des avocats en exercice depuis juillet 2019. À l'époque, plusieurs de ses anciens clients ont allégué auprès des médias que Paul Hesse les avait dépouillés de leurs économies.

La décision du Barreau indique que, pendant trois ans, à compter de 2016, M. Hesse aurait menti à 27 clients, principalement des candidats à l’immigration.

Il a menti, il a volé, il a agi dans son propre intérêt, il a donné de mauvais conseils et il a tiré avantage de son poste pour amener ses clients à lui prêter des millions de dollars, dont la plupart n'ont jamais été remboursés, dit le document du Barreau.

La Société du Barreau du Manitoba a déclaré Paul Hesse coupable de 29 chefs d'accusation de faute professionnelle dont :

  • Conseiller aux clients d'investir de l'argent dans une entreprise sans révéler sa relation personnelle avec le propriétaire de l’entreprise
  • Investir de l’argent de clients sans autorisation
  • Mentir aux clients sur leur statut d'immigration pour ne pas avoir à leur rembourser d’argent
  • Conseiller des investissements dans des sociétés-écrans
  • Mentir aux clients pour qu'ils lui prêtent de l'argent
  • Dire aux clients que des investissements les qualifieraient pour immigrer, alors qu'il s'agissait de faux investissements.

En fin de compte, M. Hesse a volé 3,5 millions de dollars à des clients et obtenu frauduleusement plus de 3 millions de dollars par des mensonges et des tromperies, indique la décision de la Société du Barreau du Manitoba.

Elle ajoute que la plupart des clients à qui l’avocat aurait fait du tort étaient vulnérables, car ils ne maîtrisaient ni l’anglais ni le fonctionnement du système judiciaire canadien.

Un ancien collègue est dégoûté

Paul Hesse est un ancien président du Parti libéral du Manitoba, ainsi qu’un ancien avocat du cabinet Pitblado Law, à Winnipeg. Il a été renvoyé le 7 juin 2019, après que la firme eut pris connaissance de ces allégations.

Paul Hesse fait face à plusieurs poursuites civiles de ses anciens clients, dont un recours collectif qui nomme également le cabinet d'avocat Pitblado Law.

M. Hesse n'a pas répondu à une demande d’entrevue.

Il n'a pas non plus répondu à des avis ou à des correspondances de la Société du Barreau du Manitoba. Selon les règles de la Cour du Banc de la Reine, cela est considéré comme un aveu des faits exposés.

Le directeur de Pitblado Law, Benjamin Hecht, affirme que son entreprise était consternée de découvrir un modèle d'activité irrégulière, de la part de Paul Hesse.

[Il] n'a pas été à la hauteur des normes que nous nous sommes fixées ou celles auxquelles nos clients s’attendent et qu'ils méritent. Nous avons immédiatement retiré M. Hesse du cabinet et nous avons pleinement coopéré avec la Société du Barreau du Manitoba dans son enquête sur la question, poursuit-il.

Outre la radiation, M. Hesse doit rembourser 40 000 $ à la Société du Barreau du Manitoba pour les frais liés à l'enquête.

Avec les informations de Kristin Annable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !