•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La porte d'entrée d'une garderie.

La garderie Les Petits Rayons d'Art de Drummondville est forcée de fermer ses portes jusqu'au 13 octobre inclusivement en raison de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il ne serait pas exclu que les autorités sanitaires fassent basculer uniquement la ville de Drummondville au rouge dans le Centre-du-Québec pour limiter les impacts sur les autres communautés de la région, selon les informations obtenues par Radio-Canada.

Au moment où la situation semble se stabiliser en Estrie, les cas de COVID-19 continuent d'augmenter dans le Centre-du-Québec.

Parmi les 17 cas positifs rapportés, mardi, dans le Centre-du-Québec, 12 se trouvent dans la MRC Drummond dont 10 à l'intérieur des limites de Drummondville.

Des statistiques qui préoccuperaient les autorités de santé publique, selon nos sources.

Des restaurateurs se disent prêts

Bien que la décision de faire passer Drummondville au rouge soit encore hypothétique, des restaurateurs, qui pourraient devoir à nouveau fermer leurs salles à manger, se disent prêts à poursuivre leurs activités avec leurs mets à emporter.

C'est le cas de L'Établi Brasserie Urbaine, à Drummondville. De notre côté, on a vraiment tout fait ce qu’il fallait, lance Vicky Boisvert, directrice de l’établissement.

Julie Arel, propriétaire du restaurant la Muse, dit avoir de la peine en pensant que son restaurant pourrait à nouveau fermer ses portes aux clients. Ma peur, c’est de perdre des membres de l’équipe, indique-t-elle.

C’est sûr qu’on va continuer à travailler fort. On va faire des plats à emporter, de la livraison. On va s’en sortir, mais à quel prix?

Julie Arel, propriétaire du restaurant la Muse à Drummondville

Une garderie de Drummondville ferme temporairement

La garderie Les Petits Rayons d'Art de Drummondville est forcée de fermer ses portes jusqu'au 13 octobre inclusivement en raison de la COVID-19.

Au total, 80 enfants fréquentent l'établissement privé subventionné du boulevard Saint-Joseph.

Une seule éducatrice, sans symptôme selon le propriétaire, Yang Xiaobin, a reçu un test positif à la maladie. Un enfant dont elle avait la charge est aussi frappé par la COVID-19.

Selon le propriétaire de la garderie, la source de la contamination proviendrait de l'extérieur. Il explique qu’il est impossible pour le moment de conclure que l'éducatrice a transmis la maladie à l'enfant.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !